Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Il faut plus d’handicapés dans les entreprises

Le syndicat Travail.suisse veut obliger les entreprises à employer des personnes handicapées ou, si elle ne le font pas, à verser une taxe. Il espère ainsi intégrer davantage d’handicapés dans le monde du travail, une mesure prévue dans la 6e révision de l'assurance invalidité (AI).

La taxe versée par les employeurs serait utilisée pour créer des postes pour les personnes handicapées. Elle servirait aussi à soutenir des entreprises sociales, qui font travailler des personnes handicapées ou des chômeurs.

Une telle politique d'intégration déchargerait l'AI, sans que les personnes concernées se retrouvent au chômage ou à l'aide sociale, a estimé lundi l’organe faîtier des syndicat chrétiens Travail.Suisse. Elle rendrait les réductions de rentes inutiles.

La Chambre basse devrait débattre du premier volet de la 6e révision de l'AI lors de la prochaine session parlementaire, qui débute le 29 novembre. Vendredi, la commission de la sécurité sociale de la Chambre basse s'est prononcée en faveur d'un quota de 1% de personnes handicapées que les grandes entreprises pourraient être obligées d'employer. Le Sénat et le gouvernement n'avaient pas prévu de quota.

Le premier volet de la 6e révision de l'AI prévoit l'intégration dans le marché du travail de 16'800 rentiers. Et 12'500 rentes doivent être supprimées d'ici 2018.

L’AI est depuis plusieurs années dans les chiffres rouges et le monde politique recherche des solutions pour équilibrer les comptes. Devant l’urgence de la situation, une hausse temporaire de la TVA de 0,4% - acceptée par le peuple – doit entrer en vigueur au 1er janvier.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.