Le CICR mis à forte contribution en 2008

Les dépenses du Comité international de la Croix-Rouge ont atteint un nouveau montant record l'an dernier. Plus d'un milliard de francs suisses ont été nécessaires pour faire face à une situation humanitaire qui se détériore dans de nombreux pays.

Ce contenu a été publié le 27 mai 2009 - 08:28

Les dépenses de terrain ont culminé à 990 millions de francs, alors que celles du siège genevois de l'organisation ont atteint 167 millions, précise l'institution dans son rapport annuel publié mercredi.

Le Soudan a le plus sollicité l'aide du CICR l'an dernier (109 millions), devant la Somalie (102), l'Irak (95), l'Afghanistan (70), Israël et les territoires palestiniens (62 millions). Parmi les principaux théâtres d'opérations, suivent la RDC (50 millions), la Colombie (37), le Sri lanka (30), le Tchad (26,6) et le Pakistan (25 millions).

Plus de 121'000 tonnes de vivres, soit plus du double qu'en 2007, ont été distribuées à 2,79 millions de personnes. Les projets eau, assainissement et construction ont bénéficié à plus de 15 millions de personnes, tandis que les installations sanitaires soutenues par l'institution ont dispensé des soins à 3,5 millions de patients. Le CICR a par ailleurs visité un demi-million de détenus dans 83 pays.

L'organisation emploie 11'000 personnes dans le monde, dont 1323 expatriés, ainsi que 816 personnes à Genève.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article