Le nationaliste autrichien Jörg Haider se tue sur la route

Le leader de l'extrême droite autrichienne, s'est tué dans un accident de voiture tôt samedi près de sa ville natale de Klagenfurt. Il se trouvait seul dans son véhicule au moment de l'accident.

Ce contenu a été publié le 11 octobre 2008 - 11:00

Jörg Haider, 58 ans, est décédé des suites de ses blessures après que sa voiture a quitté la route et effectué plusieurs tonneaux en voulant en doubler un autre véhicule à grande vitesse, selon la police autrichienne. Gravement blessé à la tête et à la poitrine, il a été déclaré mort à son arrivée à l'hôpital.

Ancien chef du Parti de la liberté (FPÖ), Jörg Haider était revenu sur le devant de la scène. Lors des élections législatives anticipées du 28 septembre, il a hissé son nouveau parti de l'Alliance pour l'avenir de l'Autriche (BZÖ) à la 4e place de l'échiquier politique, au détriment des deux grands partis, sociaux-démocrates (SPÖ) et conservateurs (ÖVP), et des Verts relégués, eux, au 5e rang.

Le gouverneur de Carinthie était l'un des responsables politiques les plus décriés d'Europe du fait de ses propos sur l'immigration («L'Autriche aux Autrichiens»), ou de ses propos-choc sur le 3e Reich, dont il vantait la politique de l'emploi.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article