Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les efforts d'Adolf Ogi bientôt récompensés

Ban Ki-Moon (à gauche) soutient la poursuite du travail d'Adolf Ogi.

(Keystone)

Occupé par l'ancien ministre suisse, le poste de conseiller spécial pour le sport au service du développement et de la paix pourrait devenir permanent au sein de l'ONU.

Le rapport présenté par Adolf Ogi au secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon et à l'assemblée générale a été accueilli positivement. La Suisse a déjà assuré de son soutien financier.

Nommé il y a sept ans par l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan, l'ex-ministre suisse Adolf Ogi voit aujourd'hui ses efforts récompensés. Chargé de mettre le sport au service du développement et de la paix, le bureau qu'il dirige est en effet en passe de devenir une institution permanente des Nations Unies.

Dans un avenir immédiat, le successeur de Kofi Annan, Ban Ki-Moon, l'a prié de prolonger son mandat pour une durée qui devrait être déterminée en décembre, selon Adolf Ogi.

Mais le conseiller spécial bernois a insisté sur la nécessité d'une existence à long terme du bureau onusien dans laquelle il officie. «Plus de 1000 projets ont été lancés. Il faut concrétiser cela dans des structures fixes», a-t-il fait valoir.

Des problèmes de société

Pour sa part, l'assemblée générale de l'ONU a accueilli favorablement mercredi soir à New York le rapport du Bernois. Etabli par son bureau, ce document analyse de nombreux projets des trois dernières années. Il montre les effets bénéfiques du sport pour la promotion de la paix.

«Les représentants ont reconnu que le sport donne à l'ONU un visage jeune et nouveau, a souligné Adolf Ogi à New York. Le sport permet d'apprendre des valeurs universelles en jouant.»

«Les problèmes connus tels que le dopage, la violence, les scandales financiers, sont moins des problèmes liés au sport qu'à la société tout entière», a également déclaré l'ancien ministre suisse de la Défense, de la Protection de la population et du Sport.

Mise en place d'une fondation

De son côté, la Suisse a souligné combien le sport peut gagner en importance dans le cadre de l'ONU. Berne a déjà annoncé son intention de renforcer et de soutenir financièrement le bureau dirigé par Adolf Ogi.

Devant l'assemblée générale de l'ONU, l'ambassadeur suisse Peter Maurer a en outre demandé qu'une fondation soit mise en œuvre pour renforcer le bureau. Un premier geste est venu de la Chine, qui a soutenu la mise en place d'une telle fondation et a déjà promis un premier montant de 100'000 dollars.

D'après Adolf Ogi, Pékin organisera des Jeux Olympiques qui auront une «signification sportive globale.» Sous le regard de l'opinion publique mondiale, la Chine doit en effet selon lui organiser des Jeux qui seront un modèle au niveau du respect de l'environnement, de la sécurité et des transports.

Les Nations Unies ont également fait part de leur volonté de décréter un cessez-le-feu olympique dans le monde entier lors des Jeux Olympique de l'an prochain, selon une vieille tradition grecque. «C'est quelque chose de symbolique, mais ce qui est symbolique, comme chacun sait, fonctionne toujours», a commenté Adolf Ogi.

swissinfo et les agences

En bref

Adolf Ogi a été nommé conseiller special de l'ONU pour la promotion du sport en tant qu'instrument de la paix et du développement en février 2001. Ce poste a été créé par l'ancien Secrétaire général de l'ONU Kofi Annan.

Avant d'occuper la charge de conseiller fédéral (ministre) durant 12 ans à partir de 1998, Adolf Ogi a notamment dirigé la Fédération suisse de ski. Il a été élu président de la Confédération à deux reprises.

En novembre 2004, Adolf Ogi a lancé l'année internationale du sport avec l'appui de Kofi Annan et de la star du tennis Roger Federer.

En décembre 2005, l'année du sport s'était conclue par une conférence organisée dans le village suisse de Macolin. C'est là qu'avait été rédigée en 2003 une déclaration qui sert aujourd'hui encore de guide pour les activités dans les domaines du sport et du développement.

Le gouvernement suisse a soutenu le bureau dirigé par Adolf Ogi à hauteur de 410'000 francs par an en 2006 et 2007.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.