Navigation

Les retraités ne devraient plus pouvoir retirer leur capital vieillesse

La chambre haute du parlement suisse veut éviter que les retraités dilapident leur capital et recourent ensuite à l'aide de l'Etat. Le Conseil des Etats a ainsi suivi mercredi par 27 voix contre 14 l’avis du gouvernement, mais a fait une exception pour les indépendants.

Ce contenu a été publié le 01 juin 2017 - 09:07
swissinfo.ch/fb et la RTS


Contenu externe


La réforme des prestations complémentaires (PC) était débattueLien externe durant la session d'été des chambres fédérales mercredi à Berne. Ces prestations ayant pratiquement doublé en l'espace de quinze ans, le Conseil fédéral souhaite empêcher les retraités et les personnes qui se lancent en indépendant de retirer leur avoir du deuxième pilier sous forme de capital.

La majorité a accepté cette restriction pour les retraités, sauf une minorité PLR et quelques UDC et PDC qui la jugent "démesurée". Il ne faudrait pas réduire la liberté des retraités d'utiliser leur prévoyance professionnelle comme bon leur semble pour quelques moutons noirs, a argumenté le parlementaire de droite Werner Luginbühl.

Ils ont par contre refusé par 32 voix contre 10 de pénaliser les indépendants. Ceux-ci doivent pouvoir retirer l'équivalent du montant qu'ils auraient épargné à 50 ans. Les personnes qui veulent acheter une maison pourraient quant à elles continuer d'utiliser leur deuxième pilier à cet effet.

 

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article