Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pour un moratoire sur les expulsions en Irak

Le représentant du secrétaire général de l'ONU pour les personnes déplacées, le Suisse Walter Kälin, a demandé à l'Irak d'observer un moratoire sur les expulsions des déplacés. Quelque 500'000 déplacés vivent dans des logements provisoires à Bagdad et ailleurs dans le pays.

Le juriste suisse s'est rendu huit jours en Irak pour y évaluer la situation des déplacés, un élément-clef du processus de stabilisation du pays. Il y a rencontré le premier ministre, les ministres des Affaires étrangères, des migrations et des droits humains ainsi que d'autres responsables.

«J'appelle les autorités à décréter un moratoire sur les expulsions jusqu'à ce qu'une nouvelle stratégie pour réintégrer les déplacés soit en place et des alternatives viables trouvées pour ces personnes», déclare Walter Kälin, dans un communiqué.

Selon les chiffres du gouvernement, 1,5 million de personnes ont été déplacées par les violences en Irak depuis 2006. Quelque 500'000 déplacés vivent, à Bagdad et dans d'autres villes, dans des conditions très précaires dans des bidonvilles ou des bâtiments publics d'où elles sont menacées d'être expulsées, selon Walter Kälin.

Ce dernier a demandé que les déplacés ne soient pas renvoyés de force dans leur région d'origine s'ils ne veulent pas y retourner. Il a souhaité également que les procédures de restitution des propriétés soient facilitées. Quelque 3800 propriétés ont été restituées jusqu'ici, selon le gouvernement de Bagdad.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×