Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Référendum contre la loi sur l'assurance-chômage

En même temps que démarre la campagne des milieux patronaux pour soutenir la révision de l'assurance-chômage, la gauche et les syndicats lancent la contre-attaque sous forme d'un référendum de près de 140'000 signatures déposé mardi matin à la Chancellerie fédérale. Ils misent sur un «non» lors de la votation du 26 septembre.

L'alliance «Non au démantèlement de l'assurance chômage» réunit le Parti socialiste, les Verts, le Parti évangélique, le Parti chrétien social et le Parti suisse du travail (communistes), de nombreux syndicats dont l'USS, UNIA, Travail.Suisse, ainsi que des associations de chômeurs et d'autres organisations. Pour eux, la 4e révision est «injuste, antisociale, inacceptable et absurde».

Le déficit de l'assurance-chômage avoisine un milliard de francs par an. La révision adoptée en mars par les Chambres fédérales permettrait de dégager 646 millions de recettes supplémentaires et d'économiser 622 millions. Elle prévoit le relèvement du taux de cotisation de 2% à 2,2% et la réduction de certaines prestations. Les nouveaux diplômés devront notamment attendre 120 jours avant de pouvoir toucher le chômage.

Les milieux patronaux jugent que la révision prévoit «une adaptation équilibrée» des cotisations et des prestations et permettra de résorber le déficit de manière acceptable. Et de mettre en garde sur les conséquences d’un échec de la 4e révision pour tous les travailleurs et les employeurs.

De leur côté, les syndicats estiment que le gouvernement trompe la population. Si les hauts revenus payaient 2,2% de cotisation, il n'y aurait pas besoin d'augmenter le taux de cotisation ni de réduire les prestations puisque les recette seraient augmentées de près de 440 millions de francs. Ils demandent au Conseil fédéral de proposer un nouveau projet.

En ayant récolté bien plus que les 50'000 signatures nécessaires, le comité référendaire entend prouver que la 4e révision sera «clairement jetée aux oubliettes» si elle est soumise en votation telle quelle le 26 septembre.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×