Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pour 14'', l'Italien Bortolami toujours en jaune dans le Tour de Suisse

Alexandre Vinokourov, vainqueur de l'étape, vendredi, à Wildhaus.

(Keystone)

Le Kazakh Alexandre Vinokourov s'impose à Wildhaus, où l'Italien Bortolami poursuit son rêve en jaune. A la veille de la grande étape des Alpes, 19 coureurs sont encore classés dans une fourchette d'une minute dans ce Tour de Suisse cycliste. Dont les Suisses Zberg, Schnider, Zülle, Camenzind et Moos.

Le Kazahk Alexandre Vinokourov s'est imposé à l'issue de la 4e étape du Tour de Suisse, Baar-Wildhaus (144 km). Il n'a pas pour autant endossé le maillot jaune de lea-der. Pour 14'' l'Italien Gianluca Bortolami, pointé à 2'21'', a en effet sauvé son paletot.

«Samedi, la belle aventure sera terminée. Il serait absurde que je conserve le maillot jaune», affirme le Milanais. Qui, vendredi, a puisé dans ses réserves pour sauver l'essentiel.

«Averti par mon directeur sportif que je pouvais sauver mon maillot, j'ai couru le denier kilomètre comme un contre-la-montre. J'ai même sprinté lors des 300 derniers mètres après Bontempi», explique Bortolami. Et d'ajouter: «Samedi, je vais me mettre au se-vice de Luttenberger». Son équipier autrichien, vainqueur du Tour de Suisse 1996, entre en effet dans la fourchette des papables: 19 coureurs crédités de moins d'une minute au classement général.

Ce contact initial avec la montagne a débouché sur une première sélection. Dans la-quelle on trouve les Suisses Beat Zberg, désormais à 32'' au classement général, le jeune Bernois Daniel Schnider (à 36''), Alex Zülle (à 39''), Oscar Camenzind (à 50'') et le surprenant Valaisan Alexandre Moos (à 52'').

Ce quintette est en bonne compagnie aux côtés des Armstrong, Vinokourov, Jalabert, Garzelli (vainqueur en 1998), Gilberto Simoni. Le récent vainqueur de Giro parle beau-coup d'Oscar Camenzind Schwytzois, dont il voulait l'aider dans sa quête d'un deuxième succès. Mais dans la coulisse, il ambitionne d'inscrire le Tour de Suisse à son palmarès. D'autant que l'annonce de son forfait pour le Tour de France est imminente.

«J'étais dans le doute avant cette étape», explique le Suisse. «J'ai eu de meilleures sen-sations qu'attendues. Samedi au Gothard, le cercle des vainqueurs potentiels se restrein-dra. Si Armstrong décide de faire un test dans l'étape des Alpes et contre la montre mar-di, je ne vois pas qui peut le battre», se contente d'affirmer le Schwytzois».

Le grand rendez-vous des Alpes est donc fixé à samedi. Cette étape de 220 kilomètres conduit les coureurs de Widnau au sommet du Gothard - une première - par l'Oberalp après 106 kilomètres et une première ascension du Gothard par le versant Nord. De plus, le final emprunte la veille route pavée de la Tremola. Dégâts en vue!

Pierre-Henri Bonvin, Wildhaus

×