Pretoria: les pharmas ont officiellement retiré leur plainte

swissinfo.ch

L'information donnée hier au conditionnel est maintenant officielle. L'avocat des 39 firmes pharmaceutiques - dont les suisses Roche et Novartis - qui avaient porté plainte devant la justice sud-africaine a annoncé ce matin à Pretoria qu'elles la retiraient définitivement.

Ce contenu a été publié le 19 avril 2001 - 11:11

Ces entreprises multinationales faisaient opposition à une loi sud-africaine - adoptée en 1997 mais pas encore appliquée en raison de cette action en justice - qui ouvrait la porte à l'importation parallèle de médicaments bon marché et de génériques utilisés dans la lutte contre le sida, une autorisation qu'elles jugeaient contraires au droit international des brevets.

De nombreuses organisations non gouvernementales, en Afrique du Sud et dans les pays où ces grandes entreprises ont leur siège, s'étaient alors mobilisées pour attirer l'attention de l'opinion publique internationale sur l'urgence pour les pays en développement de pouvoir disposer de «médicaments à des prix abordables pour tous».

swissinfo avec les agences

Développement suivra

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article