Navigation

Qui doit-on mettre derrière les barreaux?

La Suisse fait partie des pays qui emprisonnent le moins ses délinquants violents. Laxiste pour certains, pragmatique pour d’autres, le système pénal est fortement remis en cause par de nombreux politiciens et citoyens.

Ce contenu a été publié le 23 novembre 2012 - 11:00

La proportion de personnes emprisonnées pour lésions corporelles graves est quatre fois moins élevée en Suisse que dans le reste de l’Europe. Cette situation vous choque-t-elle? Ou au contraire la Suisse fait-elle office de pionnière en privilégiant les sanctions alternatives (jours-amende, bracelet électronique, travaux d’intérêt général), sachant que la prison est souvent considérée comme une école du crime?

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.