Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Procès à huis clos pour les abus sexuels de Schmitten

Le procès de six hommes impliqués dans l'affaire d'abus sexuels qui avait secoué le district fribourgeois de la Singine s'est ouvert lundi, à huis clos. Le jugement, attendu le 18 mars, sera rendu en public.

Sur les six accusés, quatre doivent répondre d'atteinte à l'intégrité sexuelle d'une jeune fille âgée de 17 ans au moment des faits. Il s'agit de deux Suisses d'origine turque et de deux Serbes, dont un requérant d'asile. Deux d'entre eux doivent également répondre d'abus sexuels sur une fille de moins de 16 ans.

Deux autres personnes - un Suisse de 48 ans et un Serbe de 39 ans – sont accusés d'infractions contre l'intégrité sexuelle de deux filles de moins de 16 ans.

L'affaire avait été mise au jour suite à la dénonciation d'une jeune femme en novembre 2006. Elle avait déclaré avoir été forcée à des actes sexuels par plusieurs jeunes hommes en été 2005 dans un appartement du district de la Singine. Sept jeunes hommes âgés de 17 à 20 ans et domiciliés dans le canton de Fribourg avaient dans un premier temps été identifiés.

L'affaire s'est étendue lorsque les enquêteurs ont découvert sur un téléphone portable des vidéos montrant des actes d'ordre sexuel avec une adolescente de 14 ans. La victime et une autre jeune auraient aussi été contraintes à la prostitution. Le 11 janvier 2007, une enquête pénale pour infractions contre l'intégrité sexuelle des trois victimes avait été ouverte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×