Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Qingdao, ville de bière et... de voile

Le port olympique de Qingdao.

(swissinfo.ch)

Une année avant le début des régates olympiques, une délégation suisse de seize personnes – athlètes, entraîneurs et chefs d'équipe - est à Qingdao pour participer à une compétition test.

L'ancienne colonie allemande, connue pour être le berceau de la fameuse bière chinoise Tsingtao, accueillera l'an prochain les épreuves de voile des Jeux olympiques.

Qingdao, «lieu privilégié entre la mer et les montagnes», affirment avec fierté des drapeaux de couleurs vives disposés sur les côtés de la route qui mène de l'aéroport au centre de cette cité de huit millions d'habitants.

Située au sud de Pékin, le long de la Mer Jaune sur la Péninsule de Shandong, Qingdao est une cité de vacances pour de nombreux Chinois qui veulent profiter de la mer. Elle est aussi présente dans l'esprit des amateurs de bière comme étant le lieu où est produit la fameuse Tsingtao.

En ce mois d'août, une gigantesque fête de la bière se tient d'ailleurs un peu en dehors du centre-ville. Chaque jour, 10'000 Chinois viennent y ingurgiter des litres et des litres du breuvage jaune, comme les Allemands le font à Munich chaque année.

Ancienne colonie germanique, Qingdao a d'ailleurs profité du savoir-faire des brasseurs allemands au début du 20ème siècle pour confectionner ce qui est devenu la bière chinoise la plus connue dans le monde.

Signe de reconnaissance parmi d'autres, l'ancien footballeur allemand Franz Beckenbauer ('le Kaiser') apparaît sur des affiches publicitaires et invite les gens à se rendre dans la localité chinoise pour y participer à la fête...

Un container convertible et climatisé

Aux abords du futur village olympique encore en construction et sur le port, l'effervescence qui règne est beaucoup plus sportive. Les spécialistes de la voile de tous les pays affûtent leurs bolides des mers pour une compétition test organisée un an exactement avant les Jeux.

Dans le container de la délégation helvétique - celui-là même qui a servi au transport du matériel et qui est désormais transformé à la fois en atelier et en salle de théorie - l'ambiance est très bon enfant.

Pour la première fois depuis une semaine, le ciel s'est dégagé et le vent souffle fort en ce dimanche.

«Cela ne devrait pas durer, se désespère Thomas Rüegge, futur chef de la délégation helvétique aux Jeux olympiques, confortablement installé dans une seconde pièce, à l'arrière du container.

«Ici, les conditions de navigation sont vraiment exigeantes, poursuit-il. Il y a de grandes vagues en provenance de la mer de Chine, des courants forts et une brise qui ne dépasse que rarement les 4 nœuds.»

Reconnaître le plan d'eau

«Tout le monde a préparé les bateaux pour le petit temps», sourit Jean-Claude Vuithier, le conseiller neuchâtelois du team Flavio Marazzi/Christoph Christen, dont la tête dépasse à peine du bateau qu'il est en train de bichonner.

Flavio Marazzi justement, malheureux quatrième lors des derniers Jeux d'Athènes dans la catégorie Star, n'y voit pas que des désavantages: «C'est vrai qu'il faut énormément de temps pour s'adapter aux conditions et au plan d'eau. Mais en ce qui me concerne, je ne vois pas forcément le temps calme comme un désavantage.»

Si certains sont restés à terre, d'autres profitent de se donner à fond dans les vagues pour un dernier entraînement avant la cérémonie d'ouverture de ces joutes un peu spéciales.

C'est le cas notamment d'Emmanuelle Roll et Anne-Sophie Thilo, les deux coéquipières du 470 féminin. «Nous profitons énormément de notre présence ici, cela nous permet de prendre nos marques pour l'année prochaine, expliquent-elles en chœur. Ce n'est pas la première fois que nous venons ici, mais tout a tellement changé.»

Un peu à l'écart, dans une tente spécialement aménagée, Richard Stauffacher prépare sa planche à voile. C'est le seul véliplanchiste de la délégation et il ambitionne de frapper un grand coup pour ses seconds Jeux.

«Les conditions sont vraiment difficiles à maîtriser, reconnaît-il. Je serai obligé de revenir encore une à deux fois m'entraîner ici à mon propre compte afin de m'adapter au mieux et d'être en mesure de réaliser une bonne performance l'an prochain.»

Les quartiers de la délégation

Tous les athlètes, les entraîneurs et le staff technique de swiss sailing ont pris leur quartier à une dizaine de minutes à pied du port, dans des appartements très bien aménagés, situés dans un building d'une trentaine d'étages.

Chacun des seize membres de la délégation présente sur place en ce mois d'août est d'accord pour dire qu'il fait bon prendre un peu de distance par rapport au port et aux bateaux en fin de journée.

Chaque soir, un repas - préparé par la future responsable de la logistique, Christine Herzer - est pris en commun.

La voile étant un sport individuel (les athlètes suisses évoluent de plus dans des catégories différentes), chacun profite de l'occasion pour partager les expériences du jour.

Ce soir, le débriefing informel ne durera pourtant pas très longtemps. Le comité d'organisation a en effet convié les sportifs de toutes les délégations à une somptueuse cérémonie d'ouverture des régates 2007.

Une fois la nuit tombée, musique, chants, drapeaux, discours et un gigantesque feu d'artifices marquent un rendez-vous que les organisateurs chinois ont voulu somptueux...

swissinfo, Mathias Froidevaux à Qingdao

En bref

La ville de Qingdao est une des cités les plus dynamiques de Chine au niveau économique. Connue pour produire la bière Tsingtao, elle s'ouvre de plus au plus au monde et est depuis peu un centre nautique très actif.

L'aéroport de Qingdao propose des vols à destination de 55 villes chinoises et 81 autres destinations dans le monde. 81 compagnies aériennes atterrissent et décollent de Qingdao.

En 2007, plus d'un million d'étrangers et près de 29 millions de Chinois se sont rendus à Qingdao.

Fin de l'infobox

La délégation suisse

Seize membres de swiss sailing sont actuellement présents à Qingdao pour participer aux régates.

Neuf athlètes: Flavio Marazzi et Christoph Christen (catégorie Star), Emmanuelle Rol et Anne-Sophie Thilo (catégorie 470 féminin), Tobias Etter et Félix Steiger (470 masculin), Max Bulley (Laser masculin), Nathalie Brugger (Laser radial féminin) et Richard Stauffacher (planche à voile),

Quatre entraîneurs: Jean-Claude Vuithier, Nicolas Novara, Paul Page et Didier Charvet.

Le chef d'équipe Thomas Rüegge, le physiothérapeute Thjis Waasdorp et la responsable logistique Christine Herzer.

Fin de l'infobox


Liens

×