Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Risques d'incendie dans toute la Suisse

Un pompier affronte le feu du week-end dernier dans la vallée de la Sionne en Valais.

(Keystone)

En raison de températures exceptionnellement élevées et de la sécheresse qui sévit depuis plusieurs semaines, le risque d'incendie est actuellement très élevé en Suisse.

Le canton du Tessin a déjà promulgué une interdiction totale d'allumer des feux, des mesures restrictives sont également prises dans les cantons du Jura, de Vaud et aux Grisons.

A la veille d'un week-end ensoleillé et sec, les autorités appellent la population à redoubler de prudence pour tout feu en plein air. En raison de la température et de la sécheresse extraordinaire qui sévissent depuis plusieurs semaines, le risque d'incendie est en effet très élevé.

«Nous sommes 4 à 5 degrés au-dessus des normes saisonnières ce qui n'est s'est pas vu au niveau national depuis près de 20 ans. Si on prend le cas particulier de Genève par exemple, il faut remonter aux années 1960 pour trouver le même type d'écart», explique Lionel Fontana, responsable des prévisions de Meteosuisse interrogé par swissinfo.

Dans un communiqué publié vendredi, l'Office fédéral de l'environnement appelle à la vigilance sur tout le territoire.

De nombreux feux se sont déclarés ces derniers jours un peu partout en Suisse. Le plus grave a été provoqué samedi par des pique-niqueurs à Arbaz dans le canton du Valais.

Le dernier en date a eu lieu vendredi vers midi à Bonaduz dans le canton des Grisons. Un portion de forêt de 100 mètres sur 100 et une vingtaine de sapins ont brûlé.

Pas d'amélioration en vue

Selon un sondage effectué par l'Office fédéral de l'environnement auprès des cantons, l'ensemble de la forêt suisse est touchée par la sécheresse, à l'exception encore de quelques cantons de Suisse centrale. Seules de fortes précipitations permettraient de réduire le risque d'incendie.

Mais aucune amélioration de la situation n'est pas attendue dans l'immédiat puisque les prévisions météorologiques pour ces prochains jours annoncent un temps sec et très ensoleillé sur tout le pays.

«Quelques précipitations et averses orageuses assez conséquentes sont attendues pour le milieu de la semaine prochaine, reconnaît Lionel Fontana, mais cela ne sera pas suffisant pour rattraper le retard en arrosage.»

«Nous sommes dans une période de sécheresse. En Valais par exemple, la station de Sion n'a plus enregistré de précipitations significatives depuis le 18 mars dernier. Dans d'autres régions c'est la même situation et c'est vrai que les dangers d'incendie sont bien réels», conclut le météorologue.

swissinfo et les agences

En bref

L'hiver 2006/2007 a été le plus chaud au niveau mondial depuis le début des mesures en 1880. En Suisse, les températures ont été les plus élevées depuis 1864.

Celles-ci ont oscillé entre 4 et 5 degrés au-dessus de la moyenne. A Bâle par exemple, la température moyenne enregistrée entre début décembre et mi-février a été de 5 degrés.

Les records ont été enregistrés au mois de janvier avec un thermomètre qui a un jour atteint 24 degrés au Tessin et 18,4 à Altdorf dans le canton d'Uri.

En montagne, la météo s'est voulue moins extrême et même si la neige s'est fait attendre, aucun record de température n'a été enregistré.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×