Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Roche cède ses médicaments en vente libre

Roche se sépare de ses médicamants en vente libre.

(Roche)

Le géant pharmaceutique bâlois a vendu son secteur de produits en vente libre (Roche Consumer Health) à l’allemand Bayer. Une transaction chiffrée à 3’6 milliards de francs (2,3 milliards d’euro).

Le groupe Roche compte ainsi renforcer ses activités pharmaceutiques et diagnostiques.

Annoncé lundi, l’accord signé avec le groupe Bayer concerne tous les actifs de Roche Consumer Health (RCH), dont les sites de production de Grenzach (Allemagne), de Gaillard (France), de Pilar (Argentine), de Casablanca (Maroc) et de Jakarta (Indonésie).

La transaction comprend également la cession par Roche de ses parts dans l’entreprise créée aux Etats-Unis avec Bayer. Une firme qui commercialise, entre autres, l’analgésique Aleve.

Par contre, Roche conserve le secteur des médicaments en vente libre de la filiale japonaise Chugai.

Une stratégie à long terme

Cette annonce intervient deux jours avant la publication par le groupe bâlois de ses résultats financiers semestriels. Roche et Bayer espère la conclure d’ici la fin de l’année.

En guise de commentaire, la direction du groupe pharmaceutique explique que cette vente devrait permettre à Roche de se concentrer sur deux secteurs à haute valeur ajoutée : les médicaments sous ordonnance et les diagnostiques.

«Ces deux domaines, ajoute Franz Humer, possèdent un fort potentiel de croissance et permettent des synergies significatives. »

Le patron de Roche s’est également voulu rassurant. «La vente de RCH à une entreprise de poids dans ce secteur (Bayer) ouvre de bonnes perspectives pour ses employés dans le monde entier », assure Franz Humer.

Toujours selon la direction de Roche, cette vente ne devrait pas influencer le chiffre d’affaire prévu pour cette année et la suivante.

Un nouveau géant



Avec cette acquisition dont le chiffre d’affaires se monte à 1,6 milliard de francs (2003), le secteur Bayer Consumer Care du groupe allemand figurera parmi les trois leaders mondiaux du secteur des médicaments en vente libre.

Le siège mondial de la nouvelle société se situera aux Etats-Unis dans le New Jersey. Le siège européen, lui, sera en Suisse à Kaiseraugst (Argovie).

Ce nouveau géant emploiera plus de 3000 personnes dans une cinquantaine de pays. Il produira des marques aussi connues qu’Aspirine, Alka-Seltzer, Midol de Bayer ou Bepanthen, Rennie, Supradyn de Roche.

De leurs cotés, les analystes financiers estiment que cette opération constitue un choix stratégique avisé pour Bayer. Et ce, même si la transaction est plus élevée que prévu. Selon ces experts, Roche fait donc une bonne affaire.

Une autre cession



Et ça n’est pas tout. Le géant bâlois cède également sa licence exclusive d’Orlisat, un médicament anti-obésité baptisé Xenical, à la firme britannique GlaxoSmithKline.

La vente de ces droits se monte à 120 millions de francs (100 millions de dollars). Mais Roche conserve aux Etats-Unis le droit de vendre le Xenical sous ordonnance et tous les droits liés à ce médicament dans le reste du monde.

En 2003, les ventes de ce médicament se sont montées à 618 millions de francs, dont 146 millions aux Etats-Unis.

swissinfo avec les agences

Faits

Roche Consumer Health (RCH) a son siège à Kaiseraugst.
Il emploie plus de 3000 personnes dans plus de 50 pays.
En 2003, son chiffre d'affaire était de 1,6 milliard de francs.

Fin de l'infobox

En bref

Roche a vendu son secteur de médicaments en vente libre (RCH) au groupe allemand Bayer.

La transaction se monte à 3,6 milliards de francs. Elle doit être finalisée d’ici la fin de l’année.

Le géant bâlois concentre ses activités dans les secteurs pharmaceutiques et diagnostiques.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.