Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ronaldo et Zidane jouent contre la pauvreté à Bâle

Ronaldo (à gauche) et Zidane en action contre la pauvreté.

(baselunited.ch)

Les deux footballeurs de génie du Real Madrid conduiront chacun une équipe de stars, ce lundi 15 décembre au Parc Saint-Jacques, pour un «match contre la pauvreté».

Les bénéfices de la soirée seront versés au Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

«Je suis vraiment très heureux que mes amis m’aient rejoint afin de sensibiliser davantage les gens aux problèmes liés à la pauvreté et de remédier à une carence qui touche un cinquième de la population mondiale».

Tels sont les propos tenus par la star brésilienne Ronaldo sur le site Internet de Basel United au moment de présenter l’événement du 15 décembre au Parc Saint-Jacques.

Il est vrai que les chiffres concernant l’indigence restent effrayants. Et ce, même si le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté est passé de 32% à 23% ces dix dernières années.

Un fossé entre riches et pauvres

Dans 59 pays d’Afrique, d’Amérique latine et d’Europe orientale, la tendance est inverse. Et, dans le monde, 1,2 milliard de personnes vivent avec moins d’un dollar par jour. La situation est même qualifiée de dramatique par le PNUD en ce qui concerne les pays d’Afrique.

A l’inverse, la Norvège, l’Islande, la Suède, et l’Australie occupent la tête de la liste des pays les plus riches.

La Suisse, elle, se situe au 10e rang (sur 175) de ce classement qui prend notamment en compte les questions de santé, de formation ainsi que le potentiel de développement des gens dans leur pays respectif.

C’est justement en Suisse, pays riche, que se déroulera ce «match contre la pauvreté» qui réunira près de quarante stars mondiales du ballon rond.

En fait, cette rencontre suivra le gala annuel de la FIFA – qui aura aussi lieu à Bâle et non à Zurich - durant lequel seront élus le meilleur footballeur et la meilleure footballeuse de l’année.

«Le match contre la pauvreté», soutenu activement par la FIFA, est inscrit au calendrier officiel de la Fédération internationale de football. C’est pourquoi, la «FIFA a mis sa logistique au service de l’événement», explique Nicolas Mangot, porte-parole de l’organisation.

Avec Murat Yakin

Le président de la FIFA, le suisse Sepp Blatter, se dit très heureux de «soutenir une telle initiative comme un effort de plus faisant partie de responsabilités sociales que nous avons envers différentes organisations de l’ONU et autres dans le but d’aider les plus défavorisés, y compris les enfants».

Pour l’instant, les conditions dans lesquelles ce match se déroulera sont encore un peu floues et les noms de tous les participants ne sont pas encore connus.

Seules certitudes: la participation du capitaine du FC Bâle Murat Yakin et de quelques sportifs de pointe comme, très probablement, Michael Schumacher, le champion allemand de Formule 1.

Une participation «gratuite» des joueurs

Quelque quarante footballeurs professionnels devraient répondre à l’invitation et ce, bénévolement. Ce que confirme Rainer Luginbühl, de la société Basel United Stadium-Management, qui participe à l’organisation de la rencontre.

«Ils ont simplement envie de se réunir et de faire quelque chose de bien», explique-t-il. Et l’intérêt du public pour une telle manifestation ne s’est pas fait attendre.

Alors que des queues se sont formées devant les guichets du stade dès le matin du 11 novembre, près de 85’000 billets ont été commandés par Internet moins d’une heure après l’ouverture de la vente.

Les loges affichent également complet. Le match – initialement prévu à Genève, siège de l’ONU - se jouera donc à guichets fermés et consacrera une nouvelle fois Bâle en tant que Mecque du football suisse.

Un match de football… pour commencer

«Bien sûr, ce match ne va pas résoudre le problème de la pauvreté dans le monde, chacun en est conscient», convient pour sa part Mark Malloch-Brown.

Mais l’administrateur du PNUD sait que le football permet de toucher un large public: «les footballeurs rejoignent un mouvement qui a été lancé afin de créer une grande coalition de personnes conscientes que la pauvreté nous concerne tous et que, par conséquent, tout le monde doit participer à éradiquer».

En l’an 2000, les leaders mondiaux se sont d’ailleurs fixé pour objectif de réduire de moitié le nombre de personnes vivant dans la grande pauvreté d’ici à 2015.

«Notre but est d’arriver à un monde sans pauvreté extrême», conclut Mark Malloch-Brown. Le «match contre la pauvreté» du 15 décembre à Bâle est donc un pas de plus.

Les bénéfices de cet événement – vente des billets, sponsoring et droits TV – permettront au PNUD de mener à bien différents projets sur le terrain en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

swissinfo, Urs Maurer
(traduction et adaptation: Mathias Froidevaux)

Faits

La pauvreté touche un cinquième de la population mondiale.
1,2 milliard de personnes vivent avec moins d’un dollar par jour.
Toutes les trois secondes un enfant meurt de maladies qui pourraient être évitées.

Fin de l'infobox

En bref

- Zinedine Zidane et Ronaldo, les stars du club espagnol du Real de Madrid, disputeront le 15 décembre au Parc Saint-Jacques de Bâle un «match contre la pauvreté» qui se déroulera à guichets fermés.

- Cette rencontre est organisée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) avec le soutien de la Fédération internationale de football (FIFA).

- Quarante joueurs de différents championnats européens prendront part à ce match qui suivra le gala du Joueur Mondial de la FIFA 2003.

- L’arbitre sera l’Italien Pierluigi Collina, considéré comme le meilleur directeur de jeu au monde à l’heure actuelle.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse