Samba pour les juniors suisses

L'entraîneur suisse Pierre-André Schürmann veut croire dans les chances de son équipe. swissinfo.ch

Au mois de juin prochain, la sélection des moins de 20 ans représentera la Suisse à la Coupe du monde junior de la FIFA, organisée en Hollande.

Ce contenu a été publié le 11 mars 2005 - 17:20

C’est la première fois en 110 ans de football suisse qu’une sélection junior se qualifie pour la phase finale d’un Mondial. Elle affrontera le Brésil, la République de Corée et le Nigeria.

Un nouvel événement d’envergure se profile à l’horizon pour le football suisse. Avant d’accueillir les Championnats d’Europe conjointement avec l’Autriche en 2008, les Helvètes vont vibrer aux exploits de l’une de leurs sélections juniors.

En un peu plus de 100 ans, jamais aucune sélection n’avait en effet réussi à se qualifier pour la phase finale d’une Coupe du monde. Sacrée championne d’Europe des moins de 17 ans en 2002, demi-finaliste de l’Euro des moins de 19 ans, les joueurs de l’entraîneur Pierre-André Schürmann ont gagné cette opportunité.

Lors du tirage au sort qui s’est déroulé dimanche dernier au Centre Jaarbeurs d’Utrecht, les dieux du stade n’ont pas été cléments avec les Suisses.

Ces derniers retrouveront en effet sur leur route les sélections de la république de Corée (Sud), du Brésil et du Nigeria. Face aux Sud-Américains notamment – déjà quadruple vainqueurs de cette compétition – les Suisses ne risquent pas de danser la samba.

«Ces équipes sont parmi les meilleures du moment, explique fièrement Pierre-André Schürmann. Elles ont déjà participé maintes fois à cette compétition.»

Et l’entraîneur suisse de détailler un peu plus les futurs adversaires de ses joueurs: «La république de Corée est championne asiatique et le Nigeria est champion d’Afrique. Enfin le Brésil est champion du monde en titre et sera là pour défendre son trophée. Mais même si nous sommes outsiders, nous avons nos chances.»

Avec Vonlanthen et Senderos et Barnetta?

Bon nombre de jeunes footballeurs qui ont disputé le Championnat du Monde Juniors de la FIFA ont remporté par la suite la Coupe du Monde avec l’équipe A de leur pays.

Parmi eux, on compte, par exemple, des joueurs tels que l’Argentin Diego Maradona, le Portugais Luis Figo, le Brésilien Roberto Carlos ou le Français Thierry Henry.

Pour ce tournoi, l’entraîneur suisse n’est pas certain de pouvoir disposer de tous ses joueurs. Philippe Senderos (Arsenal), Tranquillo Barnetta (Hannovre 96), Fabrizio Zambrella et Johann Vonlanthen (Brescia) notamment jouent déjà avec l’équipe A ou l’équipe des moins de 21 ans et risquent de n’être intégrés au groupe des moins de 20 ans qu’au dernier moment.

Reste que leur expérience et leur talent ne sera pas de trop pour épaules les Antic, Dugic, Salatic, Behrami, Dzemaili ou autres Afonso et Djourou lors de ces Championnats du monde en Hollande.

Révélés, mais battus, l’an dernier en demi-finale de l’Euro organisé en Suisse, cette ribambelle de «secundos» (nés en Suisse de parents immigrés) ont une belle carte à jouer sur les terrains du plat pays.

«Je devrais gérer la préparation de deux groupes en parallèle, regrette tout de même un peu Pierre-André Schürmann. Mais nous sommes un petit pays et il y a plusieurs échéances importantes pour nos équipes nationales.»

Des villes et des stades de moyenne importance



A noter que la Suisse disputera la majeure partie de son tour qualificatif à Emmen. Cette ville de 108'000 habitants est située au Nord Est des Pay-Bas, dans la Province de Drenthe.

Le stade où les joueurs de Pierre-André Schürmann affronteront la République de Corée (12 juin), le Brésil (15 juin) a été rénové récemment et est l’un des plus confortables du pays malgré sa petite taille (8600 spectateurs).

Le dernier match des jeunes footballeurs suisses contre le Nigeria (18 juin), qui pourrait bien être décisif pour la suite de l’aventure, se déroulera à Utrecht.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

La Coupe du monde de football juniors de la FIFA sera organisée du 10 juin au 2 juillet 2005 dans six villes des Pays-bas
24 équipes sont en lice dans cette compétition
C’est la 1ère fois en 110 ans qu’une équipe de Suisse junior participe à un événement d’une telle ampleur
Dirigée par l’entraîneur Pierre-André Schürmann, cette équipe a remporté les championnats d’Europe des moins de 17 ans et a disputé les demi-finales de l’Euro des moins de 19 ans l’année passée en Suisse

End of insertion

En bref

- Le tirage au sort des six groupes (de quatre équipes) s’est déroulé dimanche dernier au Centre Jaarbeurs d’Utrecht.

- Groupe A (Kerkrade):Pays-Bas, Japon, Bénin et Australie. Groupe B (Utrecht): Turquie, Chine, Ukraine et Panama. Groupe C (Doetinchem): Espagne, Maroc, Honduras et Chili.

- Goupe D (Enschede): Argentine, Etats-Unis, Allemagne et Egypte. Groupe E (Tillburg): Colombie, Italie, Syrie et Canada. Groupe F (Emmen): Brésil, Nigeria, République de Corée et Suisse.

- Les deux premiers des six groupes de quatre équipes, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes se qualifieront pour les huitièmes de finale.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article