Sarah Meier en demi-teinte à Lausanne

Après un bon début de programme, Sarah Meier s'est complètement désunie. Keystone

La patineuse zurichoise ne pointe qu'au 11e rang provisoire au terme des qualifications des championnats d'Europe de patinage artistique.

Ce contenu a été publié le 17 janvier 2002 - 10:56

Malgré quelques imperfections dans ses sauts, Sarah Meier, 17 ans, a réussi à se qualifier, en prenant la sixième place de son groupe des qualifications. La Zurichoise pointe ainsi au 11e rang général de la compétition des dames.

Circonstances atténuantes

A sa décharge, Sarah Meier a dû interrompre durant six semaines ses entraînements, à la suite d'une blessure à un pied (déchirure partielle des ligaments). La patineuse de Bülach n'a pu reprendre l'entraînement que juste avant Noël.

«Je ne suis pas contente de mes notes», a déclaré Sarah Meier, à la suite de sa performance. Indéniablement, la jeune Zurichoise a été désavantagée de devoir s'élancer en numéro 1 du groupe A de qualification. Car les juges ont tendance à établir un étalonnage pour la suite de la compétition.

Il n'en demeure pas moins qu'après un bon début de programme, avec notamment une combinaison triple lutz/double toeloop, Sarah Meier s'est complètement désunie sur un rittberger. A partir de là, elle a éprouvé de la peine à revenir dans le rythme.

Etoile suisse pour les JO?

Reste que Sarah Meier est déjà plus qu'un espoir chez les dames. Mais, vu les circonstances, la Zurichoise est parvenue à limiter les dégâts. Toutefois, elle n'est pas du tout sûre de rééditer son prometteur cinquième rang des derniers championnats d'Europe de Bratislava.

Toujours est-il qu'une place parmi les dix premières lui permettrait de décrocher son ticket pour les JO de Salt Lake City. «Ce challenge est à sa portée, techniquement et artistiquement parlant. C'est sur le plan mental que le bât blesse», devait commenter, mercredi, le consultant TSR et ancien patineur, Cédric Monod.

Domination russe

Sinon, ce sont les patineuses russes qui ont dominé ces qualifications. C'est ainsi que, dans le groupe A, la tenante du titre, Maria Slutskaya, a eu quelques hésitations coupables. Elle a même chuté sur le double axel.

Cela n'a pas empêché les juges de placer Maria Slutskaya devant sa compatriote Viktoria Voltchkova. Dans le groupe B, c'est la vice-championne d'Europe, Maria Butyrskaya, qui l'a emporté, grâce, en grande partie, à son sens artistique.

Enfin, et comme prévu, le premier titre du championnat d'Europe à Lausanne est revenu à la Russie dans l'épreuve des couples artistiques. Tatiana Totmanina et Maxim Marinin ont obtenu leur première médaille d'or, devant les Français Sarah Abitbol/Stéphane Bernadis, pour la première fois médaillés d'argent, et un autre couple russe, Maria Petrova/Alexei Tikhonov, médaillés de bronze.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article