Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sauber: des bolides fiables… mais peu performants

Les Sauber doivent encore gagner en vitesse.

(sauber.ch)

Dimanche, lors du Grand Prix du Bahrein, les deux monoplaces suisses ont dû se contenter de jouer les seconds rôles.

Rarement dans la course aux points, dictée par Michael Schumacher et les Ferrari, l’écurie Sauber doit d’ores et déjà revoir ses ambitions à la baisse.

Au début de cette saison, une des grandes inconnues résidait dans la faculté des monoplaces à tenir la distance. En effet, en vertu du nouveau règlement, elles ont l’obligation d’être propulsées par le même moteur tant aux essais qu’en course.

Après trois Grand Prix, cette crainte s’est avérée légitime. Six blocs ont déjà rendu l’âme avant le passage sous le drapeau à damier. Ils appartenaient aux écuries Minardi Cosworth, Williams BMW et Sauber Petronas (1x), et aux McLaren Mercredes (3x).

Kimi Räikkönen, vice-champion du monde l’année dernière, n’a d’ailleurs toujours pas terminé la moindre épreuve en 2004 ! Avec quatre points au compteur, son team est largement devancé par les Ferrari, Renault et autres Williams BMW, ainsi que les surprenantes BAR Honda.

Les «Ferrari bleues» à la traîne

Emmenée par Jenson Button, l’équipe britannique est véritablement la grande révélation des paddocks. Le Zurichois Peter Sauber, qui en avait fait son principal adversaire, avec Toyota, dans la lutte à la cinquième place des constructeurs peut d’ores et déjà revoir ses objectifs à la baisse.

Au beau milieu du désert, dans le cadre luxueux du circuit de Sakhir, les Sauber n’ont pas réussi à écrire un nouveau Conte des mille et une nuits.

Quatrième en 2001, cinquième l’année suivante et sixième du dernier classement des constructeurs, son écurie n’inversera pas – sauf surprise – la tendance ces prochaines semaines.

Bien que dotées de la technologie des bolides au cheval cabré (motorisation, boîte de vitesses et suspensions), celles que le Colombien Juan Pablo Montoya appelle ironiquement les «Ferrari bleues» pourraient même reculer d’un ou deux rangs au profit des Jaguar et des Toyota.

Au Grand Prix du Bahrein, l’Australien Mark Webber (Jaguar), le Français Olivier Panis et le Brésilien Cristiano da Matta (Toyota) ont ainsi fait mieux que Giancarlo Fisichella et Felipe Massa, les deux protégés du boss zurichois.

L’espoir de terminer dans les points comme en Malaisie n’a été réel que jusqu’à la mi-course. A ce moment-là, Giancarlo Fisichella occupait en effet la huitième place provisoire.

Mais le pilote italien devait connaître quelques ennuis de moteur, avec notamment un premier rapport bloqué lors de ses deux derniers arrêts aux stands.

C23: un déficit de vitesse

Fiable, la C23 l’est incontestablement puisque seul Felipe Massa a rejoint ses stands prématurément au Grand Prix d’Australie, en ouverture de la saison 2004. Le problème est ailleurs.

Peter Sauber ne l’a pas dissimulé au terme de la course. Ses monoplaces doivent gagner en vitesse. En d’autres termes: être plus performantes.

L’écurie helvétique a maintenant trois semaines à disposition avant la prochaine échéance qui coïncide avec le retour de la Formule 1 sur le continent européen.

Au Grand Prix de la République de Saint-Marin, elle y avait signé une quatrième place prometteuse à sa quatrième course officielle grâce au Finlandais JJ Lehto. C’était en 1993. Souvenirs, souvenirs…

swissinfo, Raphael Donzel

Faits

Grand Prix du Bahrein : 1. M. Schumacher. 2. Barrichello. 3. Button. 4. Trulli. 5. Sato. 6. Alonso. 7. R. Schumacher. 8. Webber. Puis 11. Fisichella. 12. Massa.
73e victoire, 58e pole position et 17e hat-trick (pole position, record du tour et victoire) pour Michael Schumacher ; 170e victoire et 63e doublé pour Ferrari.
Classement des pilotes (après trois courses) : 1. M. Schumacher 30 pts. 2. Barrichello 21 pts. 3. Button 15 pts. 4. Montoya 12 pts. 5. Alonso et Trulli 11 pts. Puis 10. Massa 1pt.
Classement des constructeurs : 1. Ferrari 51 pts. 2. Renault 22 pts. 3. BAR et Williams 19 pts. 5. McLaren 4 pts. 6. Jaguar et Sauber 1pt.

Fin de l'infobox

En bref

- Michael Schumacher a remporté les trois premiers Grand Prix de la saison.
- Ferrari a fêté, elle, son second doublé au Grand Prix de Bahrein après celui de Melbourne.
- Les deux monoplaces de l’écurie Sauber ont franchi la ligne d’arrivée hors des points de cette première course disputée au Proche-Orient.
- Le compteur des bolides suisses reste ainsi bloqué à une unité, glanée par Felipe Massa en Malaisie il y a 15 jours.
- Le prochain Grand Prix aura lieu le 25 avril dans la République de Saint-Marin, sur le circuit «Enzo et Dino Ferrari» à Imola.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.