Navigation

Que faisiez-vous dans la nuit du 20 au 21 juillet 1969?

C’est ainsi que Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins, l’équipage d’Apollo 11, voyaient la Terre. Et nous, comment voyions-nous la Lune? NASA

Il y a 50 ans, deux Américains marchaient sur la Lune. Un milliard de Terriens les suivaient derrière leur poste de télévision. Et vous? Racontez-nous comment vous avez vécu cette première, ou – si vous avez moins de 50 ans – comment vos parents vous l’ont raconté.

Ce contenu a été publié le 19 juillet 2019 - 17:25

Juillet 1969: l’hémisphère nord de la Terre est encore divisé en deux blocs rivaux, prêts à en venir aux mains, tandis que les anciennes colonies du sud, pudiquement rebaptisée «tiers monde», cherchent leur voie. Le Canada devient officiellement un pays bilingue et en France, la SFIO se mue en Parti socialiste.

Le président Richard Nixon avertit que les peuples victimes d’une agression communiste non nucléaire devront d’abord se défendre eux-mêmes, sans l’aide directe des soldats américains. Il va bientôt amorcer le désengagement du Vietnam, la «sale petit guerre» contre laquelle les «enfants fleuris» manifestent depuis deux ans. Le mois suivant, le mouvement hippie connaîtra son apogée à Woodstock, durant «trois jours de paix et de musique».

Ce 20 juillet, l’Oncle Sam gagne la course à la Lune contre l’Union soviétique, qui l’aura talonné et souvent précédé dans l’espace.

 

Et vous, où étiez-vous pendant qu’Armstrong et Aldrin gambadaient sur la Lune? Faisiez-vous partie du bon milliard de Terriens qui suivaient ce «bond de géant pour l’humanité» derrière un petit écran – qui à l’époque méritait bien son nom? Racontez-vous vos souvenirs dans les commentaires.

 

Et si vous faites partie de ceux qui doutent que cela soit jamais arrivé, voici le réponse de Charlie Duke, le plus jeune homme ayant marché sur la Lune, lors de la mission Apollo 16.



Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.