Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Alliance pour les nanotechnologies

Le partenariat qui lie le CSEM de Neuchâtel a deux institutions similaires en France et en Allemagne s'enrichit d'un nouveau partenaire, finlandais cette fois. Objectif: promouvoir la recherche et le développement des micro- et nanotechnologies.

Le Centre finlandais de recherche technique fait désormais partie de l'Alliance pour les technologies hétérogènes (HTA). Fondée en 2006, celle-ci regroupait au départ le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM) de Neuchâtel, le Centre de recherche technologique français et la société technologique allemande Fraunhofer-Gesellschaft.

Ensemble, ces institutions à caractère parapublic pouvaient déjà compter sur un effectif de 3800 collaborateurs et chercheurs. L'arrivée du nouveau partenaire fait passer ce chiffre à 5000. Le Centre finlandais jouit d'une longue expérience de collaboration avec l'industrie, notamment dans le domaine des technologies mobiles et sans fil.

De quoi enrichir la HTA, dont le premier objectif est de développer des partenariats avec l'industrie européenne, pour accroître la génération d'innovations par le transfert de technologies vers les applications industrielles.

L'Alliance favorise la mise en synergie des ressources technologiques des instituts partenaires. La combinaison de leurs spécialités propres a pour effet d'élargir la gamme des solutions et de démultiplier les possibilités de contrat avec les entreprises.


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×