Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Création de la première chaire en soins palliatifs

Soulager les souffrances physiques, psychiques et spirituelles des patients incurables et de leur entourage...

(Keystone)

La première chaire académique en soins palliatifs de Suisse, dont la création a été annoncée mercredi, sera commune aux universités de Lausanne et Genève.

Derrière cette nouvelle chaire se trouve la Fondation Leenaards, qui assurera son financement pendant 20 ans.

Le directeur général du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), Bernard Decrauzat, s'est félicité mercredi à Lausanne de la création de cette chaire, qui vient couronner une volonté lémanique de développer les soins palliatifs.

Répartie à 80 % à Lausanne et 20 % à Genève, cette chaire s'inscrit dans une réflexion globale, a souligné le président de la Fondation Leenaards Michel Pierre Glauser. Les objectifs sont nombreux et forment un tout: améliorer le sort des aînés, développer la recherche en soins palliatifs, combler les lacunes de formation du corps médical.

Pour assurer ce travail de fond, la Fondation Leenaards a décidé de s'engager sur 20 ans et d'accorder un montant annuel de 500.000 francs à la chaire, dont le titulaire est le professeur portugais Jose Luis Pereira.

«Les soins palliatifs offrent les meilleurs moyens de soulager les souffrances physiques, psychiques et spirituelles des patients incurables et de leur entourage», a souligné le professeur.

L'être humain comme un tout

Sa volonté est de «renforcer» encore les compétences de Vaud et Genève, en rendant notamment obligatoire la formation en soins palliatifs avec la création d'un master pour cette filière.

Le professeur a insisté sur son approche holistique, autrement dit, qui considère l'être humain comme un tout, avec la nécessité de prendre en compte l'ensemble de ses dimensions.

Interrogé sur la présence de l'association Exit dans les hôpitaux de Lausanne et Genève, Jose Luis Pereira a estimé que l'assistance au suicide et l'euthanasie étaient «incompatibles» avec les soins palliatifs. Le seul point commun est «la reconnaissance des souffrances humaines», selon le professeur.

A ses yeux, l'essentiel est de donner à chaque patient l'accès aux meilleurs soins palliatifs avant de considérer des solutions alternatives. Bernard Decrauzat a annoncé à cet égard que le CHUV devrait se doter l'an prochain d'une douzaine de lits consacrés uniquement aux soins palliatifs.

swissinfo et les agences

En bref

La médecine et les soins palliatifs offrent une prise en charge thérapeutique, active et globale, à des personnes souffrant d'une affection évolutive non guérissable.

L'atténuation de la souffrance – physique et psychologique - est au premier plan, dans le but d'améliorer la qualité de vie.

Fin de l'infobox

Fondation Leenards

La Fondation Leenaards soutient, sous la forme de mécénat, des œuvres à caractère social et de santé publique, scientifique et culturel établies dans les cantons de Vaud et Genève.

Elle accorde également des bourses et des prix à des personnes hautement qualifiées dans les domaines scientifiques et culturels.

Créée en 1980 par les Belges Antoine et Rosy Leenaards, qui ont fait fortune dans la production de capsules ou bouchons couronne, la Fondation a distribué depuis dix ans près de 80 millions de francs.

Fin de l'infobox


Liens

×