L’EPFL ne sera plus l’unique centre de décision

Après la fronde des neuroscientifiques, le grand projet sur le cerveau humain, soutenu par la Commission européenne, doit se réorganiser, tant au niveau de la gouvernance qu’au niveau scientifique.

swissinfo.ch avec RTS


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article