Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La forêt suisse gagne du terrain

(René Maier)

La surface des forêts suisses a augmenté de près de 5% en onze ans. Cette expansion s'explique par le fait que les forêts avancent là où les terres alpines ne sont plus exploitées.

Publiés vendredi, les premiers résultats du 3e Inventaire forestier national montrent aussi de fortes disparités régionales.

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) et l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) ont présenté vendredi à Berne les premiers résultats du troisième Inventaire forestier national. Enquête qui devrait être achevée en 2010.

Aujourd'hui, la forêt recouvre une surface de 1,27 million d'hectares, soit près d'un tiers du territoire (31%). Par rapport au dernier inventaire forestier national (1993-1995), elle a progressé de 4,9%.

Si elle n'a évolué que de 0,9% dans le Jura et pas du tout sur le Plateau, elle a augmenté de 2% dans les Préalpes et 9% dans les Alpes. Cette forte expansion s'explique par le fait que les forêts avancent là où les alpages disparaissent.

Le pour et le contre

La mutation en cours a des effets à la fois positifs et négatifs. Le pour, c'est la diminution des gaz à effet de serre dans l'atmosphère, puisque la forêt, en poussant, absorbe plus de CO2. En outre, la forêt contribue à la protection de la montagne.

Le contre, c'est l'impact négatif de cette évolution sur la diversité des espèces, explique Adrian Aeschlimann, porte-parole de l'OFEV. «Les pâturages offrent aussi un espace vital à différentes plantes», déclare-t-il à swissinfo.

Et de rappeler que, depuis plus de cent ans, il est interdit de déboiser en Suisse. Ce qui devrait changer bientôt. Le gouvernement a proposé une révision de la loi sur les forêts sur laquelle le Parlement doit se prononcer.

Pour Adrian Aeschlimann «cette révision permettra à nouveau de déboiser. C'est-à-dire si un propriétaire veut réhabiliter son alpage.»

Augmentation du volume de bois

Toujours selon l'inventaire, le volume total de bois s'élève à près de 420 millions de mètres cube, soit une hausse de 3% en onze ans.

Les différences entre régions sont là aussi importantes. Alors que le volume de bois s'est accru de près de 20% dans le sud des Alpes, il a diminué d'environ 6% sur le Plateau.

Le stock d'épicéas a par exemple reculé de 22% au cours des onze dernières années, sur le Plateau qui jouit d'une bonne desserte. Cette diminution est en partie due aux dégâts de la tempête Lothar en 1999 et de l'été caniculaire de 2003.

Cela ne sera pas sans répercussions sur l'industrie suisse du bois. Ces dernières années, celle-ci a augmenté ses capacités de traitement pour le bois résineux et continuera à le faire.

swissinfo et les agences

Faits

Les forêts couvrent près d'un tiers du territoire suisse.
73% sont du domaine public et le reste en mains de propriétaires privés.
L'industrie forestière et du bois représente 7 milliards de francs et emploie plus de 70'000 personnes.

Fin de l'infobox

Conférence internationale

La 5e Conférence ministérielle sur la protection des forêts d'Europe a réuni 46 pays, y compris la Suisse, du 5 au 7 novembre à Varsovie, en Pologne.

Deux résolutions ont été votées, l'une appelant à un usage accru du bois dans la production d'énergie et l'autre encourageant la restauration des forêts abîmées pour maintenir la qualité de l'eau et lutter contre les catastrophes naturelles.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.