Mickey Mouse cherche l'inspiration à Zurich

La magie des ordinateurs donne vie aux animations. (Computer graphics library, EPFZ Zurich)

Mickey et Donald font leur entrée à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). Les studios Walt Disney ont en effet signé un accord de partenariat de cinq ans pour la création d'un laboratoire de recherches.

Ce contenu a été publié le 17 août 2008 - 12:42

Ce laboratoire est le premier que Walt Disney met sur pied avec une université hors des Etats-Unis. Après l'annonce du contrat de 98 millions de francs signé avec IBM pour créer un laboratoire de nanotechnologie, c'est encore un joli coup pour l'EPFZ dans sa course pour devenir un centre d'excellence.

Les chercheurs zurichois vont collaborer avec ceux d'un centre similaire créé par les studios américains à l'Université Carnegie Mellon à Pittsburgh.

Objectif: «développer la prochaine génération de technologies graphiques», selon les termes d'Ed Catmull, président des studios d'animation Pixar, filiale de Disney spécialisée dans les films d'animation (Toy Story, Nemo, Wall-E).

Un partenariat profitable

Le laboratoire zurichois se mettra au travail dès octobre et emploiera dans un premier temps jusqu'à 20 chercheurs. Ce premier programme prévoit des recherche sur l'animation par ordinateur, la modélisation, l'intelligence artificielle et la robotique.

Markus Gross, du département informatique de l'EPFZ et futur directeur du laboratoire de recherche, est persuadé que le partenariat avec Disney sera profitable.

Les ingénieurs des studios américains seront en effet intégrés à l'enseignement et aux programmes de doctorats de la haute école zurichoise. De même, les étudiants suisses pourront se rendre aux Etats-Unis.

Ouvrir de nouveaux horizons

«Nos recherches vont explorer de nouveaux algorithmes permettant de donner un niveau accru de perfection à la fois aux animations traditionnelles et aux animations en trois dimensions», a expliqué Marku Gross à swissinfo.

«En outre, nous avons l'intention de créer la prochaine génération des technologies cinématographiques. La nature de ces recherches est exploratoire et, selon les progrès obtenus, ouvrir de nouveaux de nouveaux champs d'investigation.»

Peter Chen, vice-président du projet, estime que cette collaboration représente un progrès stratégique majeur. «Etre choisis comme base européenne pour les recherches Disney est une preuve de plus de l'excellente réputation internationale et de la qualité du domaine recherche et développement de l'EPFZ», indique-t-il dans un communiqué.

swissinfo et les agences

Les laboratoires Disney

Les studios Walt Disney sont les plus importants du monde. Ils ont produit des classiques comme «Blanche Neige et les sept nains» (1937), «Fantasia» (1940), «Le Livre de la jungle» (1967), «La Petite sirène» (1989), «Le Roi Lion» (1994) ou «Toy Story» (1995).

La société a fait un chiffre de plus de 38 milliards de francs en 2007 et emploie 137'000 personnes dans le monde.

Fondée en 1855 à Zurich, l'Ecole polytechnique fédérale comptait en 2007 14'000 étudiants et 368 professeurs répartis en 16 départements. Au total elle a engendré 21 Prix Nobel.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article