Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nouvelle exoplanète au palmarès des Suisses

L'observatoire de La Silla, au Chili.

(ESO)

Des astronomes suisses et français ont découvert l'une des plus petites planètes en dehors de notre système solaire... à 20,5 années-lumière de la Terre.

La découverte de cette exoplanète - qui n'est pas encore baptisée - a eu lieu au Chili, à l'Observatoire européen austral (ESO) de La Silla.

Cette exoplanète (en rotation autour d'une étoile autre que notre soleil, donc hors du système solaire) est en orbite autour de l'étoile GL581, une naine rouge située dans la constellation de la Balance, indique l'Observatoire européen austral.

La nouvelle étoile n'a que le tiers de la masse de notre soleil. Mais elle est aussi grande que Neptune – elle-même 17 fois plus grosse que la Terre.

«Notre découverte pourrait signifier que les exoplanètes sont plutôt fréquentes en orbite des étoiles les plus petites», souligne Xavier Delfosse, du laboratoire d'Astrophysique de Grenoble.

«Cela nous indique que les naines rouges sont des cibles idéales pour la recherche de planètes extrasolaires», ajoute ce dernier.

Il faut préciser que sur les quelques 200 naines rouges étudiées jusqu'ici, seules deux possèdent des planètes dans leur orbite.

Des températures extrêmes en surface

L'exoplanète en question est l'une des six plus petites parmi les 170 détectées depuis la première identifiée il y a dix ans.

Cette découverte de 1995 était le fruit des efforts des deux astronomes suisses Michel Mayor et Didier Queloz.

La nouvelle exoplanète gravite en 5,4 jours autour de la naine rouge GL581. Vue la proximité de l'étoile (six millions de km), elle est probablement très chaude.

A sa surface, les températures pourraient atteindre 1500 degrés Celsius, indiquent les astronomes.

Les naines rouges sont les étoiles les plus nombreuses de notre Galaxie: sur les 100 étoiles les plus proches du Soleil, 80 sont des naines rouges.

La «Rolls» des chasseurs d'exoplanètes

Découvrir des planètes orbitant autour de ces étoiles de très faible masse est fondamental pour connaître les systèmes planétaires les plus proches de notre système solaire.

In fine, les scientifiques espèrent trouver des jumelles de la Terre. Autrement dit, des planètes rocheuses qui gravitent à une distance de leur étoile rendant les températures propices à l'éventuelle survenue de la vie.

L'outil de cette découverte est la «Rolls» des chasseurs d'exoplanètes, implantée au Chili, à 2400 m d'altitude.

Le «High Accuracy Radial velocity Planetary Search project» (HARPS) est un instrument de mesure de haute précision conçu à Genève, Berne, et en France.

swissinfo et les agences

Faits

L'équipe qui a découvert la nouvelle exoplanète est composée de chercheurs suisses et français.
De l'Observatoire de Genève: Xavier Bonfils, Stéphane Udry, Francesco Pepe, Michel Mayor et Didier Queloz.
Michel Mayor et Didier Queloz ont les premiers identifié une exoplanète, il y a dix ans maintenant.

Fin de l'infobox

En bref

- L'Observatoire européen austral (ESO) de La Silla où a eu lieu la découverte est situé à 2400 mètres d'altitude, à quelque 400 kilomètres au nord de Santiago, au Chili.

- L'ESO a été fondé en 1962. Il est financé par des institutions scientifiques de 11 pays européens, dont la Suisse.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.