Simon Ammann joue toujours dans la cour des grands

Simon Ammann défit les favoris de la Tournée des quatre tremplins Keystone

Le St-Gallois a pris la cinquième place du concours de saut à ski du Nouvel-An de Garmisch-Partenkirchen.

Ce contenu a été publié le 01 janvier 2002 - 21:05

Simon Ammann occupe le troisième rang du classement de la Tournée des quatre tremplins derrière l'intouchable Sven Hannawald, qui a gagné les deux premiers concours, et le leader de la Coupe du monde Adam Malysz.

Incapable de se qualifier à Garmisch ces trois dernières années, en ce début de saison, Simon Ammann a été accompagné par une certaine réussite. Sur son premier saut, mesuré à 124 m, il ne pouvait assurer sa réception et était justement pénalisé par le jury sur ses notes de style.

Meilleures notes de style

Mais les organisateurs décidaient de raccourcir l'élan juste après son passage pour remettre tous les compteurs à zéro. «Cette décision était juste dans la mesure où les meilleurs sautaient après moi», relevait Ammann.

Le Suisse retrouvait toute sa concentration pour réussir un saut à 120,5 m et obtenir ainsi les meilleures notes de style de cette première manche.

Seuls Widhölzl, Hannawald et Malysz devançaient Ammann à l'issue de cette première manche. Dans la finale, le St-Gallois réussissait 120 m.

Tout à gagner

Un saut qu'il jugeait moyen et qui lui coûtait une place. «J'aurais dû gagner encore 2 ou 3 mètres sur ce saut, avouait-il. Mais sur ce tremplin, j'avais vraiment de la peine à trouver mes repères. La table est si incurvée que je ne voyais pas exactement où je m'envolais».

Vendredi à Innsbruck, Simon Ammann espère évoluer dans le même registre. «Je ne suis loin d'être le favori de cette tournée. Mais Sven Hannawald n'est pas intouchable. Comme tous les sauteurs du top-ten, je peux désormais le battre», expliquait-il.

Les ambitions de ses camarades de l'équipe de Suisse sont plus modestes. Classés respectivement 29e et 47e, Andreas Küttel et Sylvain Freiholz sont toujours loin du compte.


swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article