Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Situation dramatique en Valais: 16 disparus

Un tiers du village de Gondo a été détruit.

(Keystone)

Le Haut-Valais est sur pied de guerre à cause des risques de glissements de terrain ou d'inondation. A Gondo, les recherches sont interrompues alors que 13 personnes manquent à l'appel. On recherche également 3 personnes à Neubrück/Stalden.

Selon le porte-parole de la cellule de crise, Franzikus Escher, la situation «s'est dramatiquement agravée» sur le plan de la sécurité. La police recommande à la population de rester chez elle et d'écouter la radio.

La région de Martigny est elle aussi touchée par les intempéries et les inondations. Le hameau de La Fontaine, près de Fully, ainsi que ceux du Rappaz et du Broccard, sur la route entre Martigny et le col de la Forclaz, sont évacués.

Dans le Chablais également, des inondations sont signalées dans la région de Bex. L'Avançon et ses affluents ont débordé. Quant au Rhône, il enregistre un débit de 1200 m3 par seconde, une valeur qui n'avait plus été atteinte depuis 1993. De nombreuses routes sont fermées et des quantités de troncs et de branchages sont charriées vers le Léman.

Dans le Haut-Valais, plusieurs zones sont en cours d'évacuation, notamment à Brigue. Zermatt et Saas-Fee sont totalement coupées du monde. A Neubrück, près de Stalden, plusieurs maisons ont été emportées par une coulée de boue et trois personnes manquent à l'appel.

A Gondo, village situé sur la route du col du Simplon non loin de la frontière italienne, les recherches ont été interrompues samedi après-midi en raison des conditions météorologiques et des risques de nouveaux éboulements, après la coulée qui a coupé le village en deux samedi matin.

Le village a pu être totalement évacué samedi après-midi mais le danger reste extrême, en raison des importantes masses d'eau qui s'écoulent au nord et au sud du village, sur la route du Simplon. Le géologue cantonal, qui devait se rendre sur place, est resté bloqué sur la route menant au col du Simplon.

La police ne peut pas encore affirmer si des victimes se trouvent sous les décombres. Il se peut qu'une partie au moins des personnes disparues aient simplement été absentes de Gondo au moment de la catastrophe.

Dans tout le Valais, une série de mesures ont été prises durant la nuit, a indiqué la police cantonale. La circulation et le traffic ferroviaire sont fortement pertubés, sinon coupés. Les barrages sont bloqués afin d'éviter que le Rhône déborde. La route du Grand St-Bernard est fermée en raison des masses d'eau qui la traverse en plusieurs endroits.

La Chaîne du Bonhneur a d'ores et déjà réactivé son compte «Intempéries» en faveur notamment de Gondo: 10-15000-6, mention «Gondo».

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×