Accord sur une stratégie énergétique

La Suisse peut réduire sa consommation d'énergie d'environ 30% d'ici 2050 tout en assurant sa qualité de vie élevée. C'est la conviction de Trialogue Energie Suisse, une association qui regroupe les milieux économiques, scientifiques et écologistes.

Ce contenu a été publié le 09 octobre 2009 - 15:29

Dans une étude publiée vendredi, Trialogue Energie Suisse présente une stratégie à long terme axée sur l'efficience énergétique. Le scénario prévoit une réduction de la demande d'énergie d'environ 20% d'ici 2035 et 30% d'ici 2050.

Pour atteindre ces objectifs, il est impératif d'améliorer l'efficience énergétique, de développer les énergies renouvelables et d'investir dans la recherche, l'innovation et l'éducation, souligne Trialogue. Cela présuppose notamment une volonté politique d'agir rapidement. L'association insiste aussi sur l'importance de découpler consommation d'énergie et croissance économique.

Les bâtiments et la mobilité sont les deux domaines principaux où l'on peut réduire les émissions de CO2 sans péjorer la qualité de vie, relève l'étude. Pour les bâtiments, les économies passent par des normes strictes dans le chauffage et l'isolation. Pour les véhicules, des normes d'émissions doivent permettre de réduire la pollution, en favorisant notamment les véhicules électriques.

Si les scientifiques, industriels et représentants d'organisations non gouvernementales (ONG) réunis dans Trialogue ont réussi à se mettre d'accord sur une stratégie globale, ils divergent encore sur la question du remplacement des centrales nucléaire. Ils vont approfondir leur analyse pour arriver à des conclusions claires au cours de l'année 2010.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article