Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Il y a 10 ans, «Lothar» frappait la Suisse

Le 26 décembre 1999, la Suisse et l’Europe étaient balayées par l’une des tempêtes les plus meurtrières jamais recensées. Baptisée «Lothar» par les métérologues, la tempête a fait plus de 100 victimes sur le continent. Durement touchée, la forêt suisse a depuis retrouvé une seconde jeunesse.

En Suisse, 14 personnes ont perdu la vie ce jour-là et 15 sont décédées lors des travaux de déblayage. «Lothar» a atteint son apogée en Suisse entre 10h00 et 12h20 le 26 décembre 1999. Des rafales de vent atteignant 249 km/h ont été enregistrées au Jungfraujoch. En plaine, les bourrasques ont culminé à 140 km/h. Les dommages aux bâtiments ont atteint 600 millions de francs, ceux à la forêt à 750 millions. «Lothar» a arraché 10 millions d'arbres, ce qui représente 13 millions de mètres cube de bois.

Il a fallu plusieurs années avant que les arbres ne réapparaissent sur les surfaces ravagées. Dix ans plus tard, le garde-forestier bernois Jakob Zaugg estime que les dégâts causés à la forêt ont aussi eu leur côté bénéfique. «Grâce à Lothar, les arbres qui avaient besoin de beaucoup de lumière ont de nouveau eu la chance de pouvoir se développer. La tempête a permis à la forêt de retrouver sa stabilité».

Depuis Lothar, les forêts mixtes ont repris naturellement davantage d’importance. Les grandes forêts de pins, plantées pour des raisons de rendement par les grands propriétaires, ont en effet été les principales victimes des vents tempétueux qui ont frappé durant quelques heures la Suisse ce 26 décembre 1999.

swissinfo.ch


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×