Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Jazz et foot en transit

(swissinfo.ch)

Aéroport international de Genève, jeudi soir. Le Montreux Jazz Festival se fait plaisir en inaugurant son premier café permanent et la déflagration russo-ibérique se fait discrète dans ces vastes halls ou transite le monde...

Jeudi 26 juin. L'Europe vit à l'heure de l'Euro 08, et donc de la seconde demi-finale qui a lieu ce soir. Croit-on.

Pour le moment, il est 18h30. «Tenue de cocktail», disait l'invitation. Eh oui, à plus de 40 ans, le Montreux Jazz Festival (MJF) n'est plus un ado et quand il a quelque chose à fêter, il range ses jeans troués et les remplace par un costard.

Funky Claude

«Smoke on the Water» de Deep Purple tonitrue dans les hauts-parleurs lorsque Claude Nobs, fondateur du festival, coupe le ruban qui barre l'entrée de son 1er «Montreux Jazz Café». Un vieux rêve: il y a 15 ans que «Funky Claude» en parle, de cette déclinaison du label Montreux.

La rencontre avec la société SSP, l'un des leaders mondiaux de la restauration aéroportuaire, lui permet de passer à l'acte.

Ambiance clean et photos de musiciens en noir et blanc, carte plutôt classe à prix accessibles, stand où se vend le merchandising Montreux, sans oublier la panoplie de plus en plus large de CD et DVD... Comme toujours, Claude Nobs sait mêler rêve et pragmatisme financier. Nous aurons l'occasion d'en reparler.

Départs

Une pizza plus tard – les sushis debout, le verre à la main, en discutant façon jet set, j'aime moyennement – il est 20h45 pétantes, l'heure du début du match. Niveau des départs, cette fois-ci. Et bien... circulez, il n'y a rien à voir. Quelques voyageurs, à peine. Et des boutiques fermées. A croire qu'en Suisse, 20h45, c'est déjà tard dans la nuit.

Au principal restaurant de l'étage, on voit des gens qui boivent un café, d'autres qui se disent au revoir. Mais pas le moindre écran. Seule trace de l'Euro: ces immenses bannières bleues, suspendues en contrebas. Peut-être un signe? Ok, je descends.

Check'in

Niveau des check' in. Pas la foule non plus. Mais un couple au guichet Iberia, ça tombe bien. Migues est espagnol. Mais que fait-il là au lieu d'être scotché à son téléviseur? Il est venu apporter les bagages de son fils, qui part le lendemain.

Mais il a suivi tous les matches jusqu'à aujourd'hui, me dit-il. Et suivra celui-ci dès qu'il sera rentré à la maison, dans une dizaine de minutes. Voir l'Espagne en demi-finale, quel effet cela lui fait-il? «Un petit peu surpris», dit-il tranquillement. On est très loin du supporter énervé.

Au guichet Iberia travaille Daniel. Qui n'est pas espagnol, mais paraguayen. Et tenait plutôt pour la Hollande. Mais il aime bien la Russie aussi.... Aïe.

L'Euro a-t-il métamorphosé l'aéroport de Genève ces derniers temps? «Ici à Genève, on n'a pas vraiment vu la différence par rapport à une période normale. Certains jours, oui, un peu, lors des grands départs vers Prague ou le Portugal. Sinon, non.»

A force de voir des fanatiques bariolés à la télé, on en vient presque à trouver cette gigantesque folie normale. Et à oublier que la vraie vie est ailleurs...

Arrivées

Un étage en dessous, encore. Celui des arrivées, là où quelques invités papotent encore dans le 'Montreux Jazz Café' flambant neuf. Non loin de là, le stand UEFA EURO 08 est fermé à double tour. Tricks et Flicks montent la garde et sourient benoîtement aux passants qui passent et s'en fichent.

Ah... Au bar «The Hub», une grappe humaine scrute un écran. Avec passion, ce serait beaucoup dire. On tue plutôt un moment d'attente. Quelques Anglo-saxons haussent tout de même le ton quand une action est menée. Cela doit être génétique.

«Pure émotion», dit, sur un pilier, un panneau footballistico-publicitaire. Pas vraiment. L'émotion, elle serait plutôt juste à côté, là où ils sont plusieurs à attendre, face à la cloison vitrée. Soudain, un geste de la main, un regard qui s'illumine... Celui ou celle pour qui l'on est venu, qui vous a manqué, est là, derrière la vitre, plus que quelques secondes et on le serrera dans ses bras. Ceux-ci ne pensent guère au ballon rond.

Exit

Dehors, il fait toujours une chaleur tropicale. J'entends deux chauffeurs de taxi rigoler à propos de l'Euro. Je m'approche de l'un d'eux. Il m'explique que lui, l'Euro, il l'écoute à la radio, dans sa voiture.

Pour les taxis, l'Euro a-t-il apporté du travail? «Non, dit-il. Quand il y a les matches, il n'y a personne, la ville est vide. Quand il y a du business, des congrès, les hommes d'affaires, que ça travaille, là, c'est mieux que l'Euro, pour nous. Plus régulier.»

A propos, dans cette ville à la population internationale, d'où vient-il, notre chauffeur de taxi? «De Genève», répond-il, comme une évidence. «Un vrai de vrai?», je lui demande.

Au vu de son léger accent, ma question est idiote. Ce qu'il souligne immédiatement: «Qu'est-ce que c'est un vrai de vrai, dites-moi? On est mélangés depuis des milliers d'année! 'De souche', ça ne veut rien dire. On est brassés, tous, avec les Phéniciens, les Arabes, les Vikings!»

Voilà... il fallait que je tombe sur un chauffeur de taxi philosophe et humaniste. De là à penser que Russie ou Espagne en finale, il s'en fout, il n'y a qu'un pas. «Aucune importance! Que le meilleur gagne! Et celui qui a le plus de chance», rigole-t-il.

Cap sur mon hôtel. Dans le hall, un téléviseur me signale que l'Espagne mène 2 à 0. A peine dans ma chambre, c'est 3 à 0. Le meilleur a-t-il gagné? Peut-être.

A l'aéroport, le Montreux Jazz Café se repose en attendant ses premiers clients, vendredi matin. A l'aéroport, un couple s'étreint, un père dit au revoir à son fils, un avion décolle, un autre atterrit...

swissinfo, Bernard Léchot à Genève

Aéroport international de Genève

Quelques chiffres (2007) :

Une piste unique de 3'900 mètres avec capacité horaire de 38 mouvements d'avions.

Un trafic annuel de plus de 10.9 millions de passagers, 190'000 mouvements et 56'000 tonnes de marchandises.

- Une cinquantaine de compagnies de ligne opérant plus de 1'000 départs par semaine et une centaine de compagnies charters.

- Un centre commercial de plus de 60 boutiques et services ouverts 7 jours sur 7.

- Un chiffre d'affaires annuel de 281 millions de francs suisses généré à plus de 50% par les activités non aéronautiques.

Fin de l'infobox

Montreux Jazz Festival

La 42ème édition du MJF aura lieu du 4 au 19 juillet 2008.

Près de 90 groupes défileront sur deux scènes. Une trentaine de concerts sont des exclusivités suisses, dont ceux de Sheryl Crow, Joan Baez, The Raconteurs, Leonard Cohen et Madness, Gnarls Barkley et Travis, Etta James et les Babyshambles.

Maintes animations complètent la programmation, dont 250 concerts et DJ gratuits, des croisières sur le Léman et des voyages musicaux en train.

Le 1er Montreux Jazz Café ouvre ses portes le 27 juin au «Niveau arrivée» de l'Aéroport international de Genève.

Fin de l'infobox

Euro 2008

L'Eurofoot 2008, entamé le 7 juin à Bâle, se conclura le dimanche 29 juin à Vienne, par la Finale qui opposera l'Allemagne et l'Espagne.

Lors des demi-finales, l'Allemagne a battu la Turquie (3-2) mercredi 25 à Bâle et l'Espagne a battu la Russie (3-0) jeudi 26 à Vienne.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×