Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Suisses sont à nouveau plus optimistes

Les Suisses ont retrouvé le sourire en 2007 grâce à la bonne conjoncture.

(Keystone)

La bonne conjoncture économique aidant, la population helvétique a retrouvé confiance en 2007. Mais le chômage reste sa crainte numéro 1, selon le dernier baromètre du Credit Suisse.

Hormis la situation sur le marché de l'emploi, les autres soucis des sondés sont la prévoyance vieillesse et l'environnement.

Les Suisses n'avaient plus évalué aussi positivement la situation économique globale du pays depuis 2000. C'est ce que montre le baromètre 2007 des préoccupations, réalisé par l'institut de sondage gfs.bern sur commande de la deuxième banque helvétique Credit Suisse.

Publiée lundi, l'enquête montre notamment que 32% des Suisses estiment que la situation économique générale s'est améliorée en 2007. L'an dernier, seuls 9% des sondés étaient de cet avis. Si 8% des personnes interrogées en 2007 restent pessimistes, elles étaient 29% à l'être en 2006.

Globalement, 27% des sondés pensent que la conjoncture économique s'améliorera encore en Suisse l'année prochaine. Ils étaient 10% à émettre ce pronostic en 2006. Au total, seuls 11% des Suisses sont pessimistes pour 2008.

Au niveau individuel, 59% des personnes interrogées jugent leur situation économique «très bonne» ou «bonne», contre 54% en 2006. Cependant, 7% d'entre elles - un nombre inchangé par rapport à l'an dernier – qualifient leur situation de «mauvaise» ou «très mauvaise».

Craintes pour l'emploi

Malgré ces résultats plutôt positifs, les Suisses restent préoccupés par le chômage, qu'ils placent au premier rang de leurs préoccupations. Plus de la moitié de la population (57% en 2007 contre 66% en 2006) continue en effet à se faire du souci quant à sa place de travail et voit le chômage comme une menace pesant sur la cohésion sociale.

Cela même si le taux de chômage était au plus bas (2,6%) en août, lorsque l'institut gfs.bern a mené son enquête auprès de 1000 personnes dans toutes les parties linguistiques du pays.

Les sondés qui qualifient leur situation individuelle de mauvaise et ceux qui disposent d'une formation supérieure sont les plus négatifs. Ils sont proportionnellement plus nombreux à exprimer des craintes quant au marché de l'emploi.

La peur du chômage varie également en fonction des régions linguistiques. Les habitants du Tessin sont ainsi 70% à le citer au premier rang de leurs préoccupations. Les Romands et les Suisses alémaniques sont pour leur part 50% à craindre de perdre leur emploi.

Soucis pour l'environnement

Autres soucis exprimés par les Suisses, la prévoyance vieillesse, qui inquiète 45% des personnes interrogées et arrive de ce fait deuxième sur la liste de leurs préoccupations, ainsi que la santé, à propos de laquelle 38% des sondés se font du souci.

«L'amélioration de la situation économique rassure. De plus, le frein mis à l'explosion des coûts de la santé semble aussi avoir renforcé la confiance», écrit à ce propos le Credit Suisse.

A noter que dans ces deux domaines, les valeurs sont en léger recul par rapport à l'année précédente, mais que le trio de tête des préoccupations des Suisses (chômage, prévoyance, santé) est resté inchangé durant ces sept dernières années. En moyenne, le poids de ces trois thème a cependant reculé de 10%, au profit d'autres thèmes, tel que l'environnement.

Ce dernier inquiète 25% des Suisses, et arrive au huitième rang de leurs préoccupations. «Le rapport de l'ONU sur le réchauffement climatique ainsi que l'implication croissante des entreprises, des politiques et des médias ont sans doute provoqué un sursaut de conscience dans la population», poursuit le Credit Suisse.

Reste qu'entre 1988 et 1996, le souci écologique des Suisses était nettement plus marqué puisque près de 75% d'entre eux se disaient alors inquiets pour l'environnement.

Inquiétudes sur la sécurité

Enfin les thèmes «étrangers» et «réfugiés/demandeurs d'asile», traditionnellement répercutés en bonne place dans le baromètre, arrivent cette fois au quatrième et au sixième rangs des préoccupations 2007 des Suisses, inquiétant respectivement 35% et 26% de la population.

Souvent évoqué en lien avec ces deux thèmes, celui de la «sécurité personnelle» a quant à lui fait une remontée spectaculaire, passant de la 13ème place en 2006 au 5ème rang cette année. Près de 30% des sondés l'ont en effet cité.

Toujours sur le plan sécuritaire, le sondage montre en revanche que les préoccupations liées à la drogue et au terrorisme ont perdu de leur importance dans l'esprit des Suisses. Tout comme d'ailleurs celles liées à l'Union européenne (UE).

swissinfo et les agences

Baromètre des préoccupations

Depuis 1976, le Credit Suisse, deuxième banque du pays, commande chaque année un sondage auprès de la population helvétique ayant le droit de vote.

L'enquête porte sur les quatre régions linguistiques du pays.

Ces dernières années, elle a été effecutée par l'institut gfs.bern à partir d'un échantillon représentatif de 1000 personnes.

Fin de l'infobox

Les préoccupations des Suisses en 2007

Chômage: 57%

Prévoyance vieillesse: 45%

Santé: 38%

Etrangers: 35%

Sécurité personnelle: 30%

Demandeurs d'asile: 26%

Environnement: 25%.

Fin de l'infobox

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.