Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Moins de mariages et plus d'enfants

L'an passé, la Suisse a enregistré 500 naissance de plus qu'en 2005.

(Keystone)

Le nombre de naissances a progressé en Suisse en 2006, pour la première fois en six ans. De même le nombre de naissance hors mariage a augmenté, mais reste en deçà de la moyenne européenne.

La statistique de la population 2006 indique aussi un léger recul des décès ainsi qu'une élévation de l'espérance de vie à 79,1 ans pour les hommes et à 84 ans pour les femmes.

Les couples attendent en général la trentaine pour avoir leur premier enfant et ils ont de plus en plus souvent des enfants hors mariage.

Près de 73'400 enfants sont nés en 2006, soit 500 ou 0,6% de plus qu'en 2005. Mais il est encore trop tôt pour parler d'une tendance à la hausse de la natalité, selon l'Office fédéral de la statistique (OFS).

L'indicateur de fécondité a augmenté légèrement, passant à 1,44 enfant par femme l'an dernier (1,42 en 2005). Le nombre reste toutefois nettement inférieur aux 2,1 enfants nécessaires pour assurer le remplacement des générations, a précisé mardi l'OFS.

Les étrangères établies en Suisse continuent à mettre au monde davantage de bébés (1,87 en 2006). Mais le nombre moyen d'enfants par femme de nationalité suisse a augmenté à 1,30 (1,27 en 2005).

La Suisse se trouve en queue de peloton par rapport à la moyenne de l'Union européenne, où l'indicateur moyen de fécondité a atteint 1,52 enfant par femme en 2005.

Plus d'enfants hors mariage

Le nombre de naissances hors mariage ne cesse de croître: leur part a atteint 15,4% en 2006 (13,7% en 2005). Mais la Suisse reste, là aussi, à la traîne par rapport à l'UE, où la moyenne culmine à plus de 33% bébés hors mariage.

Parallèlement, on observe une croissance des reconnaissances de paternité avant la naissance de l'enfant de 12,8%, ce qui constitue un renversement de situation par rapport aux quinze dernières années.

Moins de mariages

En outre, le nombre de mariages a continué de reculer. En 2006, 39'800 couples ont convolé (-0,8%). Un tiers des unions sont en fait des remariages pour l'un des deux partenaires au moins.

Le nombre de divorce (21'000) a aussi diminué 51,7% à 52,6%. Mais si la tendance actuelle se confirme, plus d'un mariage sur deux risque de se terminer par un divorce.

L'espérance de vie s'allonge encore

Comme pendant les dix dernières années, le nombre de décès est resté relativement stable en 2006. Il s'est monté à 60'300, soit 841 de moins que l'année précédente. L'arrivée tardive de la grippe, avec un pic à la mi-février 2007, peut en partie expliquer cette légère diminution, d'après l'OFS.

Par rapport à l'année précédente, l'espérance de vie à la naissance a progressé pour les deux sexes. En 2006, elle a atteint 79,1 ans en moyenne pour les hommes (2005: 78,7) et 84 ans pour les femmes (83,9).

swissinfo et les agences

La suisse a la traine

L'indicateur conjoncturel de fécondité (ICF) a passé de 1,42 enfant par femme en 2005, à 1,44 en 2006.

Cet ICF reste inférieur à celui des pays de l'UE-25 (1,52 enfant par femme en 2005), mais supérieur à ceux de l'Italie (1,31), de l'Allemagne (1,33) et de l'Autriche (1,40).

Le seul pays limitrophe à enregistrer un ICF plus élevé est la France, avec 1,92 enfant par femme en 2005.

Le taux de naissances hors mariage a augmenté de 13,7% à 15,4% en 2006, mais la Suisse se place toujours en queue de peloton par rapport aux pays de l'UE-25, (33,1% en 2005).

Fin de l'infobox

Explosion des divorces

L'Office fédéral de la statistique a compté 10'511 divorces en 2000.

En six ans, le nombre des divorces a plus que doublé: il y en a eu 21'332 en 2005 et 20'981 en 2006.

Fin de l'infobox


Liens

×