Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une Expo 2020 pour l'ouverture de la galerie du Gothard?

La nouvelle galerie permettra aux convois ferroviaires d'atteindre une vitesse de 200 km/h.

(Keystone Archive)

L'inauguration de la nouvelle galerie ferroviaire du tunnel du Gothard doit être célébrée avec une exposition nationale au Tessin et dans le canton d'Uri.

C'est l'idée de Marco Solari, directeur de l'Office tessinois du tourisme. Sa proposition, qu'il exprime dans le quotidien alémanique 'Tages Anzeiger', suscite des réactions aussi bien positives que négatives.

«Il ne faut pas se contenter de couper un ruban, comme on l'a fait au tunnel du Lötschberg. C'était moyen!», a déclaré Marco Solari, également président du Festival international du film de Locarno et ancien délégué du Conseil fédéral pour le 700e anniversaire de la Confédération.

Et le Tessinois de 63 ans de réclamer «quelque chose ayant une dimension européenne de part et d'autre du tunnel de base du Gothard.» Pour ce faire, il propose de constituer un comité de base de quelques personnes, y compris peut-être des sexagénaires. Ce comité aurait pour tâche de jeter les bases d'une manifestation que la prochaine génération réaliserait.

Au niveau du financement, Marco Solari a déjà des idées de sponsors, mais il ne veut pas encore dévoiler de noms. Ces sponsors devraient commencer à mettre de côté chaque année de l'argent. «D'ici 2020, quelque 1,5 milliard de franc devrait avoir été réuni», affirme-t-il.

Ce n'est pas la première fois que Marco Solari propose de saisir l'inauguration de la nouvelle ligne ferroviaire alpine pour organiser la prochaine exposition nationale au Tessin. En 2002, au lendemain de la dernière édition, il avait déjà affirmé qu'«aucun prétexte, aucune excuse et aucun lobbying ne saurait nous enlever la prochaine Expo.»

Pour mémoire, l'Arc jurassien avait, en 1998, coiffé au poteau le Tessin, où le Conseil fédéral envisageait dans un premier temps d'organiser une exposition nationale.

Réactions positives au Tessin et à Uri

Dans les cantons concernés, l'idée de Marco Solari séduit. Présidente du gouvernement tessinois, Patrizia Pesenti se dit favorable. «L'ouverture du tunnel ferroviaire est une contribution concrète à la lutte contre le réchauffement, qui sera encore plus important en 2020», argumente-t-elle dans le 'Tages Anzeiger'.

A Uri, le responsable du Département de l'économie Isidor Baumann estime lui que pour avoir du succès, une manifestation de ce genre doit jouir du soutien de la population et doit laisser des traces tangibles. «Les nuages artificiels de l'Expo02 ne sont pas nécessaires. Ici il y a de vrais nuages!», a-t-il résumé.

Ex-président d'Expo02, l'Uranais Franz Steinegger - cité par Marco Solari comme l'un des papables pour le comité de soutien – a rappelé qu'«il y a eu des résistances à chaque exposition nationale. Mais à la fin, tout le monde est satisfait». Il avertit toutefois qu'il n'est pas possible de faire une telle exposition avec «moins de deux milliards de francs.»

Les partis politiques divisés

Au niveau politique, le président du Parti socialiste suisse Hans-Jürg Fehr trouve que l'idée de coupler l'ouverture du tunnel de base du Gothard avec une fête de dimension européenne est bonne. Et de rappeler que l'Europe contribue largement au financement du Gothard par le biais de la taxe poids lourd (RPLP).

Hans-Jürg Fehr pense en revanche que le concept d'exposition nationale n'est pas judicieux, car il suscite de fausses attentes et «ramène la fête à un cadre helvétique, alors que le tunnel de base du Gothard n'est justement pas une œuvre nationale.»

Tout autre son de cloche du côté de l'Union démocratique du centre (UDC, droite nationaliste). Son président Ueli Maurer estime que «la Suisse ne doit pas toujours se mettre en scène vis-à-vis de l'Europe.»

Pour le député zurichois, le financement proposé n'est du reste pas crédible. Quant au tunnel du Gothard, il ne se prête pas à une exposition nationale car «il est l'un des plus grands flops» financiers enregistrés ces dernières années. Ueli Maurer ne pourrait s'enthousiasmer que pour une exposition nationale qui serve la cohésion interne.

Sceptique également, la présidente du Conseil national (Chambre du peuple) Christine Egerszegi. «C'est toujours beau quand un pays qui réunit quatre cultures prévoit de faire une fête», déclare-t-elle. Mais j'ai des doutes quant au fait que cela doive absolument être une exposition nationale».

swissinfo et les agences

Expo 02

La dernière exposition nationale, Expo02, a eu lieu dans la région des Trois-Lacs, c'est-à-dire ceux de Neuchâtel, Bienne et Morat.

La Confédération a dû débourser sept fois plus que prévu au départ, soit environ un milliard de francs au lieu de 130 millions de francs.

Selon l'analyse du Contrôle fédéral des finances, ce dépassement budgétaire est à imputer à une préparation insuffisante. La facture définitive de la manifestation n'a pas encore été établie.

Fin de l'infobox

Lötschberg et Gothard, chantiers du siècle

Le tunnel ferroviaire du Gothard sera la galerie feroviaire la plus longue du monde (57 km). Prévue initialement en 2011, son ouverture a été reportée au plus tôt à 2018.

La galerie ferroviaire du Lötschberg (34,6 km) a été inaugurée le 15 juin dernier. Les dernières estimations quant à son coût sont de l'ordre de 4,3 milliards de francs.

Au total, les coûts des deux transversales ferroviaires alpines étaient initialement estimés à 14,7 milliards de francs. Ces prévisions ont néanmoins été revues à la hausse. Les coûts finaux pourraient avoisiner les 24 milliards de francs.

Fin de l'infobox


Liens

×