Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sport 2000: les CPZ Lions, champion de Suisse de hockey sur glace

Les Lions de Zurich fêtent leur titre national obtenu le 1er avril.

(Keystone)

Au terme de cette année 2000, le sport suisse compte ses médailles et ses exploits. Cette «Rétrospective» revisite et conte les moments les plus marquants de l'année écoulée. Au printemps, le Zurich de Kent Ruhnke se taillait la part du lion.

Le 1er avril 2000, le CPZ Lions remportent la finale du championnat de Suisse de hockey sur glace en battant le favori Lugano (4 manches à 2 dans la série). Le Hallenstadion déborde de passion, Zurich fête son premier titre national depuis 1961.

A 10 secondes de la fin du temps réglementaire du match décisif le Canadien Adrien Plavsic offre sur un plateau le titre de champion de Suisse à ses coéquipiers. En marquant le 4 à 3, il ouvre les portes du paradis au club zurichois. Lugano doit abdiquer, un an après avoir été sacré.

Les CPZ Lions champions, ce n'était donc pas un poisson d'avril! Après trente-neuf ans de disette, le glorieux CPZ est à nouveau le club-phare du pays. Une récompense hautement méritée au vu de la finale, et en particulier du dernier match que les hommes de Kent Ruhnke ont largement dominé.

Pour faire taire une tradition tenace qui veut qu'en Suisse, comme ces quatre dernières années (Lugano, Zoug, Berne, Kloten), aucune phalange ne reçoive le trophée devant son public. Mais l'histoire allait être chamboulée.

Porté en triomphe, les larmes aux yeux, Kent Ruhnke, l'entraîneur indésirable du Hallenstadion, pouvait lever les bras au ciel. Dix-sept ans après avoir offert en 1983 son dernier titre à la Romandie (Bienne), le Canadien va se voir ériger une statue sur les bords de la Limmat.

Enfermé dans sa tour d'ivoire, le coach de Lugano Jim Koleff a quant à lui dû digérer un deuxième échec après celui du mois de février à la Resega.

Lugano, qui accueillait la phase finale de la désormais défunte Euroligue avait terminé dernier de la poule malgré un premier match d'anthologie perdu sur le fil face aux Tchèques du Sparta Prague.

En fin d'année, Lugano et son rival cantonal Ambri, pourtant détenteur de la Coupe Continentale, ont été éliminés de cette compétition internationale. Les derniers espoirs suisses reposent désormais sur Zurich qui organisera la phase finale de la Coupe Continentale du 12 au 14 janvier 2001.

Enfin, l'année 2000 aura également été celle de l'arrêt de la compétition d'un des meilleurs joueurs que le championnat suisse aie connu. Le tsar Slava Bykov a tiré sa révérence lors d'un match gala à Fribourg où il a porté pour la dernière fois son désormais célèbre n° 90.

swissinfo

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×