St-Gall traverse la Manche pour son 1er tour UEFA

Le St-Gallois Amoah (à droite) aux prises avec un joueur de Galatasaray, le 22 août dernier à Istanbul, Keystone

Faute d´avoir pu se hisser en Ligue des Champions, le FC St-Gall se lance dans la Coupe de l´UEFA, jeudi, contre le très capé Chelsea de Londres. Ebranlé, toutefois, par la mise en congé, mardi, de son entraîneur italien Vialli.

Ce contenu a été publié le 13 septembre 2000 - 14:05

Pas de chance pour St-Gall! Qui, en cette nouvelle saison européenne, est tombé sur deux lauréats: Chelsea de Londres, détenteur de l'ancienne Coupe des vainqueurs de Coupe en 1997-98, et Galatasaray d'Istanbul, victorieux de la dernière Coupe UEFA.

Cette année, c'est à l'enseigne de la troisième phase qualificative pour la Champion's League que le club st-gallois s'est fait évincer de justesse par les Turcs de Galatasaray.

Souvenez-vous, St-Gall s'était incliné (2 à 1) au match-aller en Suisse. Puis était parvenu à tenir en échec les Stambouliotes (2 à 2) dans l'enfer d'Istanbul. Un troisième but st-gallois en Turquie et le scénario aurait complètement basculé en faveur des petits Suisses...

C'est dire toute la volonté qui anime le club de Suisse orientale. Qui, on le rappelle, a terminé en tête du tour préliminaire de Ligue A. Puis, ô surprise, a confirmé - c'est toujours le plus dur - par un titre national.

A l'intersaison, St-Gall a perdu son arrière international Mazzarelli, parti pour Bari. Mais est parvenu, pour l'heure, à conserver son formidable attaquant Amoah. Tant que le Ghanéen évoluera au FC St-Gall, Dieu sera au côté des Brodeurs. Tant est grande la foi du footballeur africain!

Or, Chelsea est une montagne à déplacer. Sa défense est articulée autour des champions du monde et d'Europe, les arrières centraux Desailly et Leboeuf. Au milieu, pour orchestrer la manoeuvre offensive, le petit prodige sarde Zola. Et, en pointe, le très efficace longiligne attaquant norvégien Flo.

Savoir que pas moins de 80 pour cent de l'effectif de Chelsea est composé de footballeurs étrangers à l'Angleterre, c'est comprendre le potentiel et l'ambition du club londonien.

Toujours est-il que St-Gall est troisième du championnat de Suisse après dix journées, alors que Chelsea figure au dixième rang à l'issue du cinquième match du championnat d'Angleterre.

Mais, selon certains observateurs, St-Gall n'afficherait plus la même confiance et le même brio que la saison dernière. Fort heureusement, St-Gall possède en Marcel Koller un entraîneur hors pair, capable de galvaniser sa troupe jusqu'à la rendre bien supérieure à ses possibilités habituelles.

Emmanuel Manzi

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article