Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Supporters de football, attention !

Ce n’est pas nouveau, le football n’est pas forcément bon pour la santé de ceux qui le regardent. Une réalité désormais chiffrée, par une étude de la Suva (caisse nationale d’assurance accidents): la fréquence des accidents de loisirs peut augmenter de 18% après un match, et même de 40% les jours où l’équipe suisse joue.

Les chiffres se basent sur la Coupe du monde 2006 et l'Euro 2008. La Suva a comparé la fréquence des accidents les jours avec matches et les jours sans match. Le nombre d'accidents après les rencontres «a été nettement supérieur à la moyenne», souligne l'assureur.

Les soirs de match en semaine, il faut ainsi s'attendre à près de dix accidents de plus par heure que d'habitude. Sur la durée de la Coupe du monde, cela représente plusieurs centaines d'accidents qui coûtent plusieurs centaines de milliers de francs.

Lorsque l'équipe suisse joue, la hausse des accidents après le match atteint même 40% en moyenne. Si la Suisse gagne, la hausse est de 30%. En cas de défaite, l'augmentation atteint jusqu'à 50%. Les victimes sont en majorité des hommes.

La plupart des accidents après les matches sont des accidents de la circulation. Les accidents liés à des bagarres ou des disputes «ne sont pas particulièrement significatifs», souligne la Suva. L'étude n'a pas analysé le rôle de l'alcool.

La Suva en profite pour faire de la prévention sur internet. Sur un site créé à cet effet, Gilbert Gress, qui fut notamment entraîneur de Neuchâtel Xamax, de Genève Servette, de Zurich, de Sion, d’Aarau et de l’équipe nationale, fournit des conseils aux internautes via sa webcam.

swissinfo.ch et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.