Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

swissinfo: les Suisses d'Allemagne «outrés»

Elisabeth Michel, présidente des Suisses d'Allemagne, avec le consul général Werner Ballmer.

(swissinfo.ch)

La section allemande de l’OSE - Organisation des Suisses de l’étranger - adopte une résolution contre le démantèlement de swissinfo voulu par la SSR.

Au cours de leur conférence annuelle des présidents régionaux, les Suisses d’Allemagne ont également reconduit leurs instances dirigeantes pour les quatre prochaines années.

L’OSE Allemagne exige des dirigeants de SRG SSR idée suisse qu’ils maintiennent l’offre en neuf langues de swissinfo «dans son ampleur et dans la qualité à laquelle elle nous a habitués jusqu’ici».

L’Organisation justifie sa résolution par le besoin d’information des Suissesses et des Suisses de l’étranger. Elle souligne également que swissinfo dans les six langues qui ne sont pas des langues nationales de la Suisse «représente une source d’informations fiable et neutre pour des gens qui n’ont pas forcément une offre comparable à disposition».

Mission de service public


Réunis samedi à Siegen, en Westphalie, les délégués des associations régionales qui forment l’OSE Allemagne ont voté cette résolution de soutien à swissinfo à l’unanimité, moins deux abstentions.

Le texte exige également des responsables qu’ils garantissent le mandat étranger comme faisant partie intégrante de la mission de service public de la SSR, et finalement aussi de la Confédération.

Le 3 mai, la Commission des transports et télécommunication de la Chambre basse du parlement s’est clairement prononcée contre les plans de démantèlement.

Par 14 voix contre 7, elle a estimé que la Confédération devrait à l’avenir prendre en charge la moitié du budget de swissinfo. Cette participation de l’Etat avait été supprimée dans le cadre du plan d’économies 2003.

Signaux politiques «très favorables»

Après la fin des émissions de Radio Suisse Internationale et une première réduction de personnel l’année dernière, swissinfo tourne encore sur un budget annuel de 28 millions de francs suisses.

L’ambassadeur Peter Sutter, du Service des Suisses de l’étranger au Ministère des Affaires étrangères, a dit aux délégués réunis à Siegen que, pour lui, les signaux politiques en faveur du retour au subventionnement de swissinfo par la Confédération étaient «très favorables».

La décision reviendra au parlement qui examine actuellement la nouvelle Loi sur la radio et la télévision. Il reste des divergences à éliminer entre les deux chambres et le texte devrait pouvoir entrer en vigueur en 2007.

e-voting et élections


Dans son intervention, l’ambassadeur Sutter a également évoqué le e-voting, soit la possibilité de prendre part aux élections et aux votations par Internet. Selon lui, il est réaliste d’envisager que ce système sera généralisé d’ici à 2010.

Les Suissesses et les Suisses d’Allemagne devaient également renouveler leurs instances dirigeantes pour les quatre prochaines années. Et c’est sans grands débats que la présidente Elisabeth Michel (en fonctions depuis 1997) et son équipe ont été reconduits pour un nouveau mandat.

swissinfo, Andreas Keiser à Siegen
(Traduction, Marc-André Miserez)

En bref

- Avec plus de 70'000 personnes, la communauté suisse d’Allemagne est la seconde plus importante au monde après la France, où vivent 166'000 Suisses.

- A fin 2004, plus de 623'000 Suissesses et Suisses vivaient à l’étranger, soit 10'500 de plus qu’une année auparavant.

- Plus de 60% des Suisses de l’étranger vivent dans des pays de l’Union européenne. 59% de ces expatriés sont des femmes et 23% des jeunes de moins de 18 ans.

- Près de 100'000 Suisses de l’étranger sont inscrits sur les registres électoraux d’une commune suisse, afin de pouvoir participer aux élections et aux votations.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.