Stephen Hawking à Zurich en 1987

L'astrophysicien britannique Stephen Hawking est mort mercredi à Cambridge à l'âge de 76 ans. Il avait cherché à résoudre les secrets les plus complexes de l'univers tout en luttant contre une maladie dégénérative aiguë toute sa vie d'adulte. 

swissinfo.ch avec l'ATS

Devenu le scientifique le plus connu du grand public de par le monde, il était l'auteur de travaux sur les trous noirs, le Big Bang et la cosmologie quantique. Sa renommée internationale remonte à la publication d'un livre de vulgarisation, dont le succès de librairie fut planétaire, «Une brève histoire du temps», paru en 1988. 

La puissance des facultés intellectuelles de Stephen Hawking contrastait cruellement avec la faiblesse d'un corps terrassé par une dystrophie neuromusculaire attribuée à une sclérose latérale amyotrophique (SLA). Appelée familièrement la maladie de Charcot, elle conduit à une paralysie complète et, en général, à la mort en quelques années. Elle s'était déclarée chez lui à l'âge de 21 ans et les médecins ne lui avaient alors donné que deux ans à vivre.

Stephen Hauking était venu en Suisse le 4 septembre 1987. Il avait donné une leçon portant sur l’origine de l’univers à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich. C’est à cette occasion qu’il avait été interviewé par la télévision suisse.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article