Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Todd Elik rugit encore

Le centre-avant canadien goûte à sa troisième Coupe Spengler, mais la première sous le maillot du HC Davos.

L’enfant terrible du hockey suisse semble quelque peu s’être assagi.

Si Davos a pu compter sur l’apport de cinq mercenaires supplémentaires, il a aussi apprécié la présence pour la première fois dans ses rangs du Canadien Todd Elik, considéré comme le «sale gosse» du hockey suisse.

A 37 ans, l’ex-attaquant de Lugano, Langnau et Zoug a rejoint les Grisons depuis la mi-novembre. Ceux qui l’avaient enterré suite à ses nombreuses mésaventures devront peut-être revoir leur jugement.

«Je me sens bien, je peux très bien m’imaginer poursuivre ma carrière une saison encore», explique-t-il.

En février dernier, Todd Elik avait frappé un juge de ligne lors d’un match à Fribourg, écopant d’une suspension de neuf mois, finalement réduite à 10 parties seulement.

Un vrai gentleman

Licencié, puis réengagé par son club Langnau, l’Ontarien a finalement été définitivement renvoyé pour incompatibilité d’humeur avec son entraîneur Jim Koleff. Ce qui a provoqué son transfert à Davos. Où Arno Del Curto n’a pas assez de mots élogieux à son égard.

«Elik est un vrai gentleman», lâche son nouvel entraîneur.

Durant la Coupe Spengler, même s’il a quelque peu souffert de la comparaison avec le trio Petrov-Landry-Bashkirov, Todd Elik n’a pas manqué ses débuts sous le maillot davosien.

«J’avais déjà disputé deux fois ce tournoi, en 1997 et en 1999, rappelle le Canadien. Mais c’était sous le maillot à fleur d’érable.» Le public davosien ne l’avait pas vraiment apprécié. Entretemps, il a retourné sa veste.

Pénalités en masse

Hockeyeur le plus pénalisé en moyenne de l’histoire du hockey suisse, Todd Elik semble s’être quelque peu calmé. Lui qui a chaque année dépassé la barre des 1'000 minutes de pénalités n’affiche que 22 minutes jusqu’à présent.

«Les amendes me coûtent trop cher, il fallait bien que je fasse attention», rigole-t-il. En sept ans et demi, Todd Elik a déjà versé près de 20'000 francs dans les caisses de la Ligue nationale. Un autre record.

swissinfo, Jonathan Hirsch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.