Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Touristes suisses en attente de rapatriement

A Cancun, après le passage du cyclone qui a fait au moins huit morts.

(Keystone)

Bloqués au Mexique par le cyclone Wilma, de nombreux touristes suisses attendent leur rapatriement, peut-être en début de semaine.

Selon les tours opérateurs, plus de 300 Suisses ont été mis à l'abri et se trouvent en sécurité.

Les tours opérateurs Hotelplan, Kuoni et TUI chiffrent le nombre de touristes suisses qui ont voyagé par leurs services à 314.

Tous sont en sécurité dans les zones protégées des hôtels, voire dans des établissement situés à l'intérieur des terres. Ils attendent la réouverture de l'aéroport de Cancun, qui n'a pas encore été décidée.

A Zurich, un avion de la compagnie Belair d'Hotelplan est prêt à gagner le Mexique. Il pourrait décoller lundi soir déjà.

Kuoni déconseille aux touristes de se rendre dans cette région et
a mis à disposition une ligne d'information (044/277 44 44).

Ceux qui devaient se rendre à Mexico ou dans la région pourront modifier ou annuler les vols prévus sur la Edelweiss Air, la compagnie charter de Kuoni. Ce sera également le cas pour les voyages à destination de la Floride.

Vers la Floride et Cuba

Dimanche, le cyclone Wilma a quitté la péninsule du Yucatan et mis le cap sur Cuba et la Floride. Il pourrait se renforcer au contact des eaux chaudes du golfe du Mexique, annonce le Centre national des ouragans (NHC).

L'ouragan, dont les pluies diluviennes ont ravagé depuis vendredi la péninsule , a fait huit morts, deux disparus et cinq blessés au Mexique, selon un bilan provisoire.

Les effets de l'ouragan étaient encore ressentis dimanche dans la région de Cancun, pôle touristique de la zone, mais avec seulement la force d'une tempête tropicale, loin des rafales de vent de 250 km/h qui ont balayé le Yucatan vendredi, avant de faiblir samedi.

Les commerces de Cancun étaient dimanche la cible de pillages généralisés, les pilleurs profitant de la désorganisation et des inondations bloquant l'accès à certains quartiers, après deux jours de pluies diluviennes.

Un million de personnes

Un million de personnes ont été directement affectées par Wilma. Dans le complexe touristique de Cancun, la mer a atteint le troisième étage de certains hôtels.

Privée d'électricité, de téléphone et l'activité économique toujours paralysée, la région devrait rester inondée au moins dimanche et lundi.

Après trois nuits passées cloîtrés chez eux ou dans des centres d'accueil capables de résister à Wilma, les plus de 70'000 habitants du Yucatan et touristes pris au piège ont pu sortir dimanche pour constater les dégâts.

A Cuba, 250'000 personnes ont été évacuées à titre préventif de la province de Pinar del Rio, à l'extrême ouest, selon la Défense civile.

En Floride, le gouverneur Jeb Bush a déclaré l'état d'urgence. Quelque 1'200 détenus de centres pénitentiaires du sud-ouest de l'Etat ont été transférés en Arizona et au Texas, et les autorités ont ordonné samedi l'évacuation obligatoire de 80'000 habitants de l'archipel des Keys.

swissinfo et les agences

Faits

Wilma est le 21e ouragan de la saison cyclonique dans l'Atlantique, une première depuis 1969.
Il a quitté dimanche la péninsule du Yucatan (Mexique) pour Cuba et la Floride.
Et pourrait se renforcer au contact des eaux chaudes du golfe du Mexique.
Des centaines de milliers de personnes ont été évacuées à l'ouest de Cuba, en Floride et dans les Keys.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.