Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Turquie-Suisse: La FIFA ouvre une enquête

Le Suisse Raphaël Wicky agrippé par le Turc Tekke Fatih.

(Keystone)

La Commission disciplinaire de la Fédération internationale de football a décidé d'enquêter sur les violences autour du match de mercredi à Istanbul.

Selon le président de la FIFA, le Suisse Sepp Blatter, les conclusions de la Fédération et les éventuelles sanctions devraient être connues avant le tirage au sort de la phase finale du 9 décembre.

La FIFA respecte une procédure stricte en la matière, qui prévoit de réunir les rapports du superviseur FIFA de la rencontre, du responsable de sécurité de la FIFA sur place, ainsi que les rapports de l'arbitre et du quatrième arbitre.

Les rapports de l'Association suisse et de la Fédération turque sont également nécessaires. Ce n'est en effet qu'une fois en possession de tous ces documents que la commission de discipline prendra ou non des sanctions.

Ces dernières pourraient aller de l'avertissement à la suspension de la Fédération turque si cette dernière est reconnue coupable. A noter qu'une enquête sera également menée sur le match disputé en Suisse quelques jours auparavant.

Des incidents «graves»

«Tous ceux qui ont été impliqués seront sur la liste des personnes qui seront entendues», a expliqué Sepp Blatter, lors d'une conférence convoquée jeudi à Zurich.

Le président de la FIFA a également insisté sur le caractère «grave» de ces incidents: «Le comportement irrespectueux vis-à-vis de l'équipe suisse était grave depuis son arrivée en Turquie, jusqu'à la fin» a-t-il affirmé.

Dans son collimateur également, les jets de tomates et d'oeufs lancés sur les joueurs suisses à leur arrivée à l'aéroport, ainsi que les tracasseries administratives et douanières.

«Je peux vous dire une chose, non en tant que Suisse mais en tant que président de la FIFA, c'est que nous agirons vite et fort», a encore ajouté Sepp Blatter.

Des images TV pour désinformer

Des images vidéo, tournée par CNN-Türk à l'entrée du vestiaire à la fin de la rencontre, ont montré les joueurs suisses regagnant les vestiaires sous une pluie de projectiles. Avec une séquence d'agression qui a ébranlé les supporters suisses.

On y voit en effet le joueur suisse Benjamin Huggel donner un coup de pied - apparemment sans raisons - à l'un des entraîneurs de la sélection turque. Un mauvais point pour la Suisse?

En réalité, cette image est utilisée par les Turcs pour mettre les Suisses dans l'embarras et laisser croire qu'ils sont à l'origine des incidents.

En fait, la séquence a été tronquée à dessein. Tout se joue quelques secondes précédant le geste de Huggel. On y voit un autre entraîneur turc faire en premier un croc-en-jambe au joueur suisse Valon Behrami. Et Huggle, qui a assisté à cette provocation, a alors durant sa 'fuite' vers les vestiaires botté le derrière du Turc.

Agressions dans les vestiaires

Il n'y a pour le moment pas d'images à l'intérieur des vestiaires, mais les Suisses affirment avoir été agressés par des joueurs et des policiers turcs. Aux dires de l'entraîneur suisse, cité dans le journal «Le Temps», des policiers turcs auraient empêché la télévision turque de filmer ces images.

Le défenseur Stéphane Grichting, qui n'a pas participé à la rencontre mais faisait partie du groupe suisse, a été blessé au bas-ventre dans les vestiaires après la rencontre. Il a été hospitalisé, avec le canal urinaire perforé.

Pas de réaction officielle pour l'heure

Contacté par swissinfo, le porte-parole du ministère suisse des Affaires étrangères, Jean-Philippe Jeannerat, affirme qu'aucune démarche officielle n'a été entreprise pour l'instant auprès de la Turquie sur ces incidents.

«Nos services sur place s'occupent de faire tout ce qui est nécessaire pour assurer un bon retour à l'équipe et aux supporters qui ont fait le déplacement. Pour l'instant, nous étudions la possibilité d'une réaction au niveau diplomatique.»

Pour mémoire, la ministre des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey avait envoyé une lettre de protestation à son homologue turc suite à la réception mouvementée de l'équipe de Suisse à son arrivée à Istanbul.

swissinfo et les agences

Faits

Turquie - Suisse: 4:2 (aller samedi à Berne: 0:2)
Buts: 2' Frei (tir au but) 0:1, 24'/38' Tuncay 2:1, 52' Necati (tir au but) 3:1, 84' Streller 3:2, 89' Tuncay 4:2
A l'issue des deux parties de barrage, le score est de 4-4, mais les deux buts marqués à l'extérieur sont décisifs pour la Suisse.

Fin de l'infobox

En bref

Les 32 équipes qualifiées pour les Mondiaux 2006 en Allemagne:

- Europe: Allemagne (pays hôte), Portugal, Angleterre, France, Pays-Bas, Italie, Croatie, Pologne, Suède, Serbie Monténégro, Ukraine, Espagne Suisse et Tchéquie

- Amérique du Sud: Argentine, Brésil, Paraguay, Equateur

- Asie: Iran, Japon, Arabie Saoudite, Corée du Sud

- Afrique: Angola, Côte d'Ivoire, Ghana, Tunisie, Togo

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.