Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

UE-Turquie: un processus favorable à la Suisse

Le rapprochement d'Ankara et Bruxelles pourrait s'avérer bénéfique pour la Suisse. 

(European Community)

Les négociations d'adhésion d'Ankara à l'UE pourraient favoriser les relations économiques et commerciales entre la Suisse et la Turquie.

Au lendemain du feu vert européen, les réactions sont plutôt positives en Suisse. Dans la presse notamment.

«Ce qui vaut pour l'Europe vaut aussi pour la Suisse», estime Walter Gyger, ambassadeur de Suisse à Ankara.

Alors que la Turquie fait des efforts en direction de l'Europe, la Suisse doit tenter de se faire comprendre de la Turquie, explique l'ambassadeur. «Le processus de rapprochement mènera à une certaine décrispation.»

Il faut rappeler que les relations entre Suisse et Turquie ont été quelque peu chahutées ces dernières années, en raison principalement de la question arménienne – le génocide qu'Ankara se refuse à considérer comme tel.

Walter Gyger réagit au lendemain du feu vert octroyé dans la sueur par les 25 au lancement de négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne (UE).

Ce processus devraient durer une dizaine d'années au moins, sans garantie d'entrée effective, et doit permettre à Ankara de conformer sa législation à l'«acquis communautaire».

Rapprochement économique

«En tant qu'Etat non-européen, la Suisse n'a pas à commenter ce processus d'adhésion», indique Lars Knuchel, porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

«Pour l'heure, les relations bilatérales conclues avec Bruxelles ne sont pas concernées», ajoute-t-il, précisant que la Confédération devrait les reconsidérer seulement une fois l'adhésion d'Ankara acquise, soit au plus tôt en 2014.

Ces négociations pourraient avoir un impact positif sur les relations économiques et commerciales de la Suisse, prédit toutefois Lars Knuchel.

Même espoir du côté d'economiesuisse (organisme faîtier des entreprises helvétiques), qui prévoit durant la phase des pourparlers déjà un rapprochement économique entre les deux partenaires.

Les retombées devraient être bénéfiques pour l'industrie suisse d'exportation - le secteur pharmaceutique, les machines, mais aussi la construction - pronostique Pascal Gentinetta, représentant d'economiesuisse.

Trouver une juste place

Durant les pourparlers entre la Turquie et les 25, Berne et Ankara devront veiller à trouver une juste place pour leurs relations bilatérales, prévient toutefois Lars Knuchel.

Il est clair en effet, selon lui, que la Turquie concentrera toute son attention sur sa future adhésion à l'Europe.

Mardi, la presse suisse juge plutôt positivement l'ouverture des négociations en vue de l'adhésion turque. Elle critique toutefois les atermoiements de l'UE.

«Après des décennies de retenue, ces négociations montrent la voie à suivre», écrit la «Neue Zürcher Zeitung».

Le «Tages Anzeiger» qualifie le processus qui a permis d'aboutir de «grotesque et pénible pièce de théâtre, avec l'UE dans le rôle titre».

Un bon bout de temps

«Le Temps» critique le comportement autrichien (qui a mis les pieds au mur jusqu'au dernier moment) et la «crainte d'une opinion publique gagnée par une poussée de fièvre turcophobe si virulente que le chancelier Schüssel a failli en tenir compte».

Pour l'«Aargauer Zeitung», «les louvoiements autour de la Turquie montrent une fois de plus combien l'UE est actuellement déstabilisée».

«Le spectacle offert traduit un mal profond, celui d'un continent qui a perdu ses repères sans avoir le temps d'en redessiner de nouveaux», reprend en chœur «La Liberté».

Toute la presse helvétique s'accorde sur un autre point: les négociations d'adhésion de la Turquie devraient durer un bon bout de temps.

swissinfo et les agences

En bref

- Après un accord obtenu à l'arraché sur l'ouverture de négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, les deux parties se dirigent vers de longues tractations.

- Elles tablent sur un horizon de dix à quinze ans pour achever le processus.

- Ce lancement des négociations avec la Turquie est le point culminant d'un processus de rapprochement entamé de longue date.

- En septembre 1963, un accord d'association en avait marqué le début.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.