Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

UEFA: Nantes sur la route de Lausanne

Le tirage au sort a eu lieu vendredi à Genève.

(Keystone)

Le sort en est jeté. Six ans après avoir barré la route au FC Sion, le FC Nantes Atlantique se retrouve, à nouveau, opposé à un club romand au troisième tour de la Coupe de l'UEFA. Les vainqueurs de la Coupe de France affronteront le Lausanne Sports.

Le match aller aura lieu à Nantes le 23 novembre, le retour à la Pontaise le 7 décembre. Ce seizième de finale ne sera pas une confrontation comme les autres.

Les deux clubs entretiennent, en effet, plusieurs points communs. Les deux managers, le Nantais Robert Budzinski et le Lausannois Claude Robin, ont fait toutes leurs classes de joueurs ensemble. Le président lausannois Waldemar Kita avait été récemment l'un des candidats à la reprise du FC Nantes.

Enfin, Javier Mazzoni, le héros de la qualification face à l'Ajax, a vécu deux ans de galère à Nantes avant de rebondir à Lausanne. L'Argentin sera le personnage central de ce duel. Il entend prouver à l'entraîneur Raynald Denoueix qu'il avait bien sa place à la pointe de l'attaque nantaise.

«Mazzoni a échoué chez nous car nos exigences pour un attaquant évoluant dans l'axe sont très pointues, explique Robert Budzinski qui avait négocié le transfert de l'Argentin d'Independiente à l'été 1996. Nous demandons à notre no 9 de marquer, bien sûr, mais aussi de participer au jeu. Mazzoni n'a pas pu s'affirmer. Il y a eu ensuite de l'incompréhension entre lui et ses entraîneurs. Je ne remets pas en cause ses qualités. C'est notre ancien joueur Jorge Burruchaga qui nous l'avait recommandé.»

Grâce à ses contacts réguliers avec Claude Robin et Enzo Trossero, qui a joué à Nantes faut-il le rappeler, Robert Budzinski n'ignore rien de Lausanne. «Je connais tous les joueurs, notamment Marcin Kuzba que nous avions suivi un moment, explique-t-il.

Lausanne vient de signer un exploit retentissant face à Ajax. Même si ce tirage est, à mes yeux, le meilleur que nous puissions espérer après la répartition des groupes, nous resterons concentrés. Nous venons de connaître des difficultés pour éliminer MTK Budapest. Nous ne ferons pas l'erreur de sous-estimer les Lausannois. Je serai présent dimanche à Zurich pour les visionner.»

Nantes sera au repos ce week-end, son match à Bastia étant reporté au 13 décembre. Les Nantais occupent actuellement la cinquième place du classement à quatre points du leader Sedan. Si l'intégration de l'ancien buteur des Grasshoppers Viorel Moldovan s'avère difficile, le potentiel des Nantais demeure très respectable.

Le gardien Landreau, le défenseur argentin Fabbri, le demi camerounais Olembe et le transfuge de Bordeaux Ziani sont les hommes de base de Denoueix.

Pilier de la défense lausannoise, Daniel Puce veut croire à un nouvel exploit. «Pour moi, Nantes se résume à Moldovan, contre lequel j'ai joué en Suisse, explique-t-il. Mais Stéphane Santini, qui est avec Mazzoni bien sûr le mieux placé pour parler de Nantes, m'affirme que le coup est jouable. A priori, les Nantais semblent moins forts offensivement qu'Ajax. Et nous, nous aurons Mazzoni. Ces deux matches ne seront pas pour lui des matches comme les autres.»

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×