Un aide concrète pour «Right to play»

La coopération suisse va soutenir financièrement l'ONG internationale «Right to play» qui oeuvre notamment dans camps de réfugiés.

Ce contenu a été publié le 18 février 2003 - 20:46

Co-organisatrice de la conférence à Macolin sur le sport et le développement, la DDC est donc passé à l'acte.

«Nous coopérons depuis une année avec cette organisation en Sierra Leone, en Azerbaïdjan et en Afghanistan, précise à swissinfo Walter Fust, patron de l'agence suisse de coopération (DDC).

«Mais nous avons décidé de soutenir leur nouvelle campagne qui a été lancée ici à Macolin par un geste fort»

Berne va en effet octroyer 430 000 francs à «Right to play». Cette ONG réunit un nombre important de champions olympiques.

Le directeur de la Direction pour le développement et la coopération a encore précisé que l'ONG avait un message «très simple mais très fort» à porter dans les pays en voie de développement.

«Right to play» («le droit de jouer») vient notamment en aide à des enfants dans des camps de réfugiés du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) avec des projets sportifs et éducatifs.

L'ONG s'engage depuis des années dans le domaine du sport et du développement ainsi que pour la promotion de la paix.

Olympic Aid devient Right to play

L'ONG a profité de la conférence de Macolin pour lancer sa dernière campagne sous un nouveau nom. Elle s'appelle désormais «Right to play» au lieu de «Olympic Aid».

Le Norvégien Johann Olav Koss, quadruple médaillé olympique en patinage de vitesse la préside.

«Je suis en outre convaincu que la paire formée par Johann Olav Koss et Adolf Ogi est une équipe gagnante qui va réaliser avec enthousiasme sa mission.»

«On a vu à quel point leur visite en Ouganda, au Mozambique et en Tanzanie a été efficace, poursuit Walter Fust. Ce qu'ils ont déjà pu réaliser sur place est remarquable».

Outre la nouvelle campagne, les 430 000 francs de la DDC serviront aussi à soutenir des projets en Sierra Leone, en Azerbaïdjan et au Népal.

swissinfo, Anne Rubin

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article