Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un ancien ministre russe arrêté à Berne

La police suisse a arrêté lundi à Berne l’ancien ministre russe de l'Energie nucléaire Evgueni Adamov. Il est accusé notamment d’avoir détourné 9 millions de dollars.

Le Ministère de la justice a précisé mercredi que les Etats-Unis, qui ont demandé l'arrestation, exigent son extradition, ce à quoi s’oppose l’ancien ministre.

Le Russe a été entendu mercredi par les autorités judiciaires suisses, a indiqué Folco Galli, de l'Office fédéral de la justice (OFJ). Le porte-parole a précisé qu'Evgueni Adamov s'opposait à son extradition simplifiée.

Les Etats-Unis devront donc faire parvenir à Berne une demande d'extradition formelle dans un délai de 40 à 60 jours à compter du jour de son arrestation. L'OFJ statuera en première instance sur cette requête.

S'il donne son feu vert à l'extradition, le suspect pourra formuler un recours au Tribunal fédéral (TF). Ces procédures devraient durer plusieurs mois.

«Mais M. Adamov peut encore revenir sur sa décision de s'opposer à une procédure d'extradition simplifiée», a ajouté M. Galli.

Comptes en Suisse

Selon les médias américains, M. Adamov est soupçonné d'avoir détourné neuf millions de dollars du département américain de l'énergie destinés à améliorer la sécurité nucléaire en Russie.

L'avocat de l'ex-ministre, Timofei Gridnew, a déclaré à l'agence Itar-Tass que son client avait été arrêté au cours d'une audience à Berne lundi soir.

Selon l'homme de loi, M. Adamov était entendu par la justice sur «les origines des comptes bancaires et des transactions effectuées par sa fille via des banques suisses». Les médias américains ont affirmé que certains comptes bancaires de cette dernière ont été bloqués.

Citoyenne suisse

Interrogé par la Télévision suisse romande (TSR), l'attaché de presse de l'ambassade de Russie à Berne a indiqué que M. Adamov était venu en Suisse pour rendre visite à sa fille, qui est une citoyenne suisse depuis dix ans.

«D'après ce que nous savons, il y aurait eu des problèmes avec les comptes bancaires de sa fille», a déclaré ce porte-parole, Igor Petrov. «Selon nos informations, les faits qui lui sont reprochés concernent ses activités avant qu'il ne devienne ministre», a-t-il ajouté.

Moscou réagit

Daniel Wendell, de l'ambassade américaine à Berne, a indiqué que M. Adamov, 65 ans, est recherché par les autorités judiciaires de l'Etat de Pennsylvanie, dans lequel le Russe fait des affaires.

Selon le diplomate, il est accusé de détournement de fonds, de recel d'argent et de titres volés, de blanchiment d'argent ainsi que d'association de malfaiteurs.

Moscou a «contacté la partie américaine pour éclaircir les arguments de l'accusation contre Evgueni Adamov», a indiqué pour sa part à Interfax le porte-parole du ministère russe des affaires étrangères Alexandre Iakovenko.

Devenu ministre de l'énergie atomique sous le règne de l'ex- président russe Boris Eltsine, M. Adamov avait été limogé en 2001 par son successeur Vladimir Poutine. Une enquête parlementaire l'avait accusé d'avoir touché des pots-de-vin dans le cadre de ses fonctions.

Il avait également dirigé à Moscou un institut de recherche qui a mis au point des réacteurs du type Tchernobyl, et a supervisé le nettoyage du site ukrainien après la catastrophe de 1986.

swissinfo et les agences

En bref

- Evgueni Adamov a fait partie du gouvernement de Boris Eltsine.

- Il a été nommé ministre de l’Energie atomique en 1998.

- Le président Vladimir Poutine l’a limogé en 2001.

- Une enquête parlementaire l’avait en effet accusé d’avoir touché des pots-de-vins.

- Evgueni Adamov a aussi dirigé un institut de recherche qui a mis au point des réacteurs de type Tchernobyl. Il a en outre supervisé le nettoyage du site après la catastrophe de 1986.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×