Un site Internet pour l'accueil des Internationaux à Genève

Le CAGI. www.cagi.ch

Qu'ils viennent d'arriver à Genève ou qu'ils y aient demeure depuis longtemps, les membres des missions diplomatiques, fonctionnaires des organisations internationales ou collaborateurs d'ONG peuvent désormais consulter un site Internet qui leur est spécialement dédié.

Ce contenu a été publié le 02 octobre 2001 - 11:39

L'idée d'un site Internet destiné aux Internationaux qui s'installent dans la région genevoise et lémanique est devenue réalité visible: «www.cagi.ch» sert désormais de portail virtuel au Centre d'accueil - Genève Internationale inauguré en 1996 dans le quartier des organisations.

Son directeur, Steve Bernard, rappelle d'abord que la Genève internationale, «c'est aujourd'hui quelque 30 000 emplois et donc autant de personnes qui, avec leurs familles, voyagent beaucoup, ont vécu dans d'autres villes et pays et comparent leur nouveau lieu d'accueil avec ce qu'ils ont connu ailleurs.»

«Si la Genève internationale sait les accueillir et les aide à s'y intégrer, ces personnes-là deviennent très vite à leur tour des ambassadeurs de la ville et de sa région.» C'est donc l'ambition du CAGI que de faciliter leur insertion en leur offrant un service de recherche de logements, d'écoles pour leurs enfants et d'activités pour leurs conjoints, mais aussi un lieu d'information sur la vie culturelle locale et de conseil aux ONG par exemple.

Une mine d'informations pratiques

Le CAGI, c'est aussi une structure originale qui regroupe en partenariat toute une palette d'institutions publiques et privées: la Confédération, les cantons de Genève et de Vaud, des communes, mais aussi des banquiers privés, des sociétés immobilières, des fondations, etc.

Un tel réseau permet de collectionner à la source toutes sortes de données utiles, explique Roland-Daniel Schneebeli, chargé de l'information et des affaires juridiques au CAGI: «la force du Centre, c'est d'avoir synthétisé tout cela et de pouvoir offrir aux visiteurs des renseignements qu'ils ne trouveraient pas autrement».

Les concepteurs du site «cagi.ch» l'ont voulu sobre et léger, facile d'accès et aisément consultable depuis n'importe quel point du globe sans avoir besoin de recourir au dernier modèle d'équipement informatique. De cette manière, il devient possible de préparer à l'avance son installation à Genève.

Une quinzaine de rubriques toutes aussi riches et pratiques les unes que les autres permettent aux nouveaux venus de trouver réponse aux questions concrètes les plus diverses et les plus pointues.

Dans cet éventail, la recherche d'un appartement ou d'une maison occupe évidemment une place tout à fait spéciale et, de ce point de vue, le site «cagi.ch» se veut particulièrement interactif. «Nous ne garantissons pas un logement, précise Roland-Daniel Schneebeli, nous garantissons une aide, c'est notre façon à nous d'accueillir les gens.»

Des ambitions multilingues

Dans l'immédiat, le site n'offre que des informations en langue française. La préparation des pages en anglais est déjà bien avancée mais leur mise en ligne prendra encore un peu de temps. L'ambition du CAGI, à plus long terme, est cependant de décliner son offre dans toutes les langues officielles des Nations unies.

Techniquement, la réalisation de ce projet passait aussi par un partenariat avec l'Union internationale des télécommunications (UIT) et le Geneva Diplomatic Community Network (GDCnet), les deux pôles du réseau de communication des organisations internationales et des missions permanentes installées à Genève.

A noter enfin que le nom de domaine «Genève-Internationale.ch», qui au départ devait servir d'adresse au site du CAGI, a été mis 'en réserve de la République'. Il est en effet dans les intentions de l'État de Genève d'attribuer ce nom à une «plate-forme d'entrée» commune à toute personne qui s'intéresse à la Genève internationale. La Chancellerie cantonale a mis le projet à l'étude.

Bernard Weissbrodt, Genève

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article