Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une année exceptionnelle pour le sport suisse

Stéphane Lambiel, Roger Federer et Thomas Lüthi dans leurs oeuvres.

(Keystone)

Grâce à l'équipe nationale de football, à Roger Federer, Thomas Luethi ou encore Stéphane Lambiel, le sport suisse a vécu une année 2005 exceptionnelle.

Les titres mondiaux et européens ont été nombreux, les qualifications pour des épreuves majeures aussi.

Et le sportif suisse de l'année 2005 est: Thomas Lüthi, champion du monde de motocyclisme dans la catégorie des 125 cm³. Le Bernois (19 ans), en concurrence avec Roger Federer et Stéphane Lambiel, a obtenu cette récompense samedi passé à Berne lors des «Credit Suisse Sports Awards».

Cette distinction couronne une fabuleuse saison. «Petit Tom», vainqueur de quatre Grand Prix, est devenu le 6 novembre le troisième pilote helvétique à décrocher le titre mondial, après Stefan Dörflinger et Luigi Taveri.

Federer élu meilleur sportif du monde

Honoré en 2003 et 2004, Roger Federer (24 ans) a dû se contenter du deuxième rang lors cette soirée de gala, un choix du public qui n'enlève rien à l'extraordinaire performance du Bâlois ces douze derniers mois.

Numéro un mondial depuis le 2 février 2004, le joueur rhénan a à nouveau dominé la planète tennis en 2005, remportant au passage 11 titres (dont Wimbledon et l'US Open, deux des quatre tournois du Grand Chelem) pour une fiche de 81 victoires et seulement quatre défaites.

Mi-mai, Roger Federer a même reçu le «Laureus Sports Award», désignant le meilleur sportif du monde 2004, et rejoint ainsi au palmarès des champions tels que l'Allemand Michael Schumacher (F1) ou les Américains Tiger Woods (golf) et Lance Armstrong (cyclisme).

Sacré champion du monde à Moscou, en mars, Stéphane Lambiel (20 ans) a réalisé un exploit que seul Hans Gerschweiler en 1947 et Denise Biellmann en 1981 pouvaient s'enorgueillir d'avoir réalisé jusque-là.

Le patineur artistique valaisan est d'ailleurs l'un des plus sûrs espoirs de médaille suisse aux Jeux olympiques de Turin en février 2006. Deuxième de la Coupe de Chine, puis de Russie en novembre, le natif de Martigny a remporté il y a quelques jours la finale du Grand Prix de Tokyo.

Sur quatre lames, et non pas deux, Martin Annen (31 ans) a apporté une autre médaille d'or à son pays. Le Schwytzois a terminé sur la plus haute marche de la Coupe du monde de bob à deux.

Razzia de Simone Niggli-Luder

Les athlètes suisses ne sont pas les seuls à avoir été couverts de lauriers en 2005, leurs consoeurs ont aussi tenu le haut de l'affiche, à l'image de Simone Niggli-Luder (27 ans), élue sportive suisse de l'année.

La Bernoise s'est adjugée non seulement les trois disciplines individuelles de course d'orientation et en relais lors des championnats du monde à Aichi (Japon), mais également le classement général de la Coupe du monde.

A presque 39 ans, l'Argovienne Natascha Badmann a triomphé, elle, pour la sixième fois, lors de l'Ironman World Championship d'Hawaï, l'épreuve la plus prestigieuse du calendrier de triathlon longue distance (3,8 km de natation, 180 km de cyclisme et 42,195 km de course à pied).

De son côté, la Lucernoise Karin Thürig (32 ans), médaillée de bronze olympique à Athènes, a confirmé en septembre son statut de meilleure spécialiste du monde du contre-la-montre sur route aux championnats du monde de cyclisme à Madrid.

Retour à la compétition de Martina Hingis

En skeleton (luge sur laquelle l'athlète se met sur le ventre), la Bernoise Maya Pedersen (33 ans) a fait preuve d'excellence tout au long de la saison, terminant première aux championnats du monde à Calgary (Canada) et deuxième du classement de la Coupe du monde.

Longtemps marqué par une domination masculine, l'hippisme suisse s'est découvert en juillet une amazone de talent en la personne de Christina Liebherr (26 ans). La Fribourgeoise a pris la 2e place des Européens de San Patrignano (Italie), tant en concours individuel que par équipe.

L'argent est aussi venu récompenser Flavia Rigamonti (24 ans) aux championnats du monde de Montréal. La Tessinoise s'est parée de ce métal sur 1500 mètres libre, battant au passage son propre record national.

En 2005, le tennis helvétique ne s'est pas résumé au seul nom de Roger Federer. La Bâloise Patty Schnyder (27 ans), gagnante de deux tournois, portera d'ici quelques jours le matricule mondial six, soit le meilleur classement de sa carrière.

Le mois de janvier prochain coïncidera également avec le retour à la compétition de Martina Hingis (25 ans). La St-Galloise, numéro un durant 209 semaines (entre 1997 et 2001), a officialisé la nouvelle fin novembre.

Le football suisse au Mondial 06

Si les sportifs suisses ont brillé dans les disciplines individuelles, plusieurs équipes ont aussi su tirer leur épingle du jeu en 2005. Le plus bel exemple est celui de l'équipe nationale de football.

Douze ans après leur dernière participation à une phase finale, les Suisses prendront part au Mondial allemand dès le 13 juin 2006. Deuxièmes de leur groupe, les joueurs de l'entraîneur Köbi Kuhn sont allés chercher leur qualification en Turquie au terme d'un match dantesque.

La participation du FC Thoune à la Ligue des champions a été un autre temps fort de l'année. Les Oberlandais continueront d'ailleurs l'aventure européenne au mois de février prochain en Coupe UEFA, au même titre que le champion de Suisse, le FC Bâle.

Les hockeyeurs helvétiques ont atteint les objectifs qu'ils s'étaient fixés: à savoir la qualification pour les Jeux olympiques en Italie et une place en quart de finale aux championnats du monde de Vienne, en avril de cette année.

A Turin, les joueurs du sélectionneur Ralph Krueger ne seront pas les seuls Suisses à manier canne et puck. Les dames seront aussi de la partie. Une grande première!

L'unihockey, terre des Suisses

Souvent aux avant-postes, l'équipe nationale féminine d'unihockey a écrit, elle, la plus belle page de son histoire en remportant pour la première fois les championnats du monde, à Singapour. Le titre n'avait jamais échappé aux pays nordiques jusqu'en juin.

Mieux, les clubs suisses de SV Wiler-Ersigen (messieurs) et des Red Ants Rychenberg Winterthur (dames) ont signé un incroyable doublé lors de la Coupe d'Europe organisée en janvier à Zurich et à Adliswil.

Titrées en 1996, les dames de l'équipe suisse de curling sont à nouveau passées tout près de la consécration aux championnats d'Europe il y a quelques jours. A Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), elles ne se sont inclinées qu'en finale face à la Suède, comme en 2003 et 2004.

En cyclisme, Phonak, la seule formation helvétique engagée sur le ProTour, a terminé au 2e rang du classement final, sans pour autant pouvoir s'offrir une victoire de prestige sur l'un des trois grands tours (Italie, France et Espagne).

Enfin, présent dans les paddocks de Formule 1 depuis 1993, le Team Sauber a décidé au terme de la présente saison de lier sa destinée à celle de l'écurie allemande BMW, avec pour seul regret de ne s'être jamais imposé sur un circuit.

swissinfo, Raphael Donzel

En bref

- Suisse compte dans ses rangs au moins sept champions du monde en 2005: Simone Niggli-Luder (course d'orientation), Karin Thürig (cyclisme/contre-la-montre sur route), Daniela Meuli (snowboard/slalom parallèle), Maya Pedersen (skeleton), Thomas Lüthi (motocyclisme/125 cm³), Stéphane Lambiel (patinage artistique) et l'équipe dames d'unihockey.

- Cinq athlètes ont également terminé la saison à la première place mondiale: Simone Niggli-Luder (course d'orientation/Coupe du monde), Daniela Meuli (snowboard/Coupe du monde de géant et slalom parallèles), Roger Federer (tennis/Race et ATP), Philipp Schoch (snowboard/Coupe du monde de géant et slalom parallèles), Martin Annen (bob à deux/Coupe du monde).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.