Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une journée à Valence avec les supporters d'Alinghi

Les fans d'Alinghi ou d'étranges sonnailles alpestres à Valence.

(Keystone)

La Société Nautique de Genève défend sa «Cup» sur place avec un bateau rempli de 130 supporters en provenance de la région lémanique.

Chaque jour de régate, ce sont 800 bateaux suiveurs qui sortent sur le plan d'eau valencien pour admirer les Class America!

«En tant que fan de voile, la question de venir à Valence ne se posait pas. Il était impératif de venir soutenir Alinghi!»

Yorick Klipfel, le président de l'Association des clubs de voile du Léman, ne prend pas sa fonction de supporter à la légère. Rencontré dimanche 24 juin, sur le pont supérieur du bateau affrété par la Société Nautique de Genève (SNG), il secoue avec vigueur un énorme toupin, une cloche de vache frappée du logo d'Alinghi.

Il fait partie des 130 supporters suisses accueillis à bord, à l'occasion de la deuxième manche de la 32e America's Cup. Avec l'inscription «Société nautique de Genève, Defending Yacht Club» fièrement collée sur sa coque, le bateau hisse les couleurs chaque jour de régate pour la plus grande joie de ses occupants.

L'organisateur de la Coupe, AC Management, lui a même octroyé le droit de se positionner légèrement devant les 800 bateaux suiveurs présents sur le plan d'eau. Un luxe rare!

«Nous affichons complet»

«Je vous rappelle que notre objectif est d'être le bateau qui fait le plus de bruit sur le plan d'eau», insiste Michel Glaus au micro. Cet œnologue genevois, passionné de voile et membre actif de la SNG, est aussi l'initiateur du projet.

«Cela n'a pas été facile au début. Il a fallu trouver un bateau et s'engager financièrement. Marcel Beauverd, le président du Cercle de la voile de la SNG ajoute quelques précisions: «Au mois d'octobre, il n'y avait que 320 inscrits. Mais, heureusement, toutes les places disponibles se sont vendues ces dernières semaines. Nous affichons complet!»

La place, boisson et nourriture incluses, coûte tout de même 300 francs.

Un notable navigateur

Ce dimanche, les occupants du bateau étaient ravis d'accueillir un notable genevois. Le Conseiller d'Etat (membre de l'exécutif cantonal) Pierre-François Unger, fervent admirateur d'Alinghi, a pris place à bord «à titre personnel». L'illustre sociétaire de la SNG est aussi un connaisseur de voile: «Les conditions météo sont parfaites. Je suis là pour le week-end et j'apprécie énormément.»

Mais en dépit de ce bel aréopage de fans, le match du jour est perdu par Alinghi. Alors que l'équipage kiwi franchit la ligne d'arrivée en vainqueur, les cloches se taisent un instant. Mais l'adversaire est toutefois applaudi par les supporters suisses. «C'est important d'être fair-play», lance Michel Glaus.

Au moment de retourner au port, deux jeunes Valaisans et un Vaudois devisent à l'arrière du bateau. Jérôme (23 ans), Alex (26) et Nadège (27) sont venus une semaine. Alex et Nadège sont des habitués. Ils avaient déjà fait le déplacement à Auckland lors de la dernière Cup.

Lui, a des bonnes raisons d'être là. Il est le frère d'Yves Detrey, le marin vaudois d'Alinghi. «A Auckland, il y avait plus d'écrans pour les spectateurs et plus d'engouement du public en général. En revanche, pour venir ici, il y a moins d'heures d'avion. C'est agréable!»

Une véritable machine à laver

A la Cup, le droit d'assister aux régates est sévèrement régit. Chaque capitaine choisit un côté du plan d'eau et doit se positionner à l'endroit signalé par un pavillon numérique. Les vedettes rapides de l'organisateur AC Management veillent au bon respect des règles et les bateaux d'intervention de la Guardia Civile peuvent intervenir à tout moment pour arraisonner les imprudents et les malveillants. Les déplacements se font à vitesse réduite, à la queue leu leu.

Malgré cela, cette foule de spectateurs provoque des vagues qui brouillent parfois la lecture du plan d'eau. Brad Butterworth, le skipper d'Alinghi, a même déclaré «naviguer dans une machine à laver» à la conférence de presse de dimanche dernier.

Mais si l'inconvénient existe, la foule des spectateurs embarqués est une caractéristique importante de la compétition. La 32e America's Cup ne saurait s'en passer.

swissinfo, Pierre-Antoine Preti / Skippers magazine, à Valence

Faits

· La 32ème Coupe de l'America se dispute du 23 juin au 7 juillet.
Neuf régates sont prévues entre les équipes suisse et néo-zélandaise.
La troisième confrontation aura lieu le mardi 26 juin.
L'équipe qui remportera cinq régates aura gagné la coupe.

Fin de l'infobox

COUPE DE L'AMERICA

La Coupe de l'America est le plus ancien trophée sportif du monde et il attire les meilleurs marins et les plus grandes fortunes du monde depuis 1851.

En 2003, Alinghi a réussi l'exploit de remporter la Coupe à sa première participation mais l'équipe de Suisse a aussi ramené l'Aiguière d'argent en Europe pour la première fois depuis plus de 150 ans.

Pour cette Coupe de l'America 2007, le budget d'Alinghi est estimé à 160 millions de francs.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×