Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une nuit dans un igloo

Le village réunit neuf chambres, une salle à manger en forme de dôme et un sauna.

Le frisson est assuré. Mais il a un prix. Dormir dans un igloo n’est pas l’hébergement le plus avantageux pour un séjour dans les Alpes suisses.

En revanche, c’est la solution la plus tendance. swissinfo a testé le village ‘esquimau’ de Scuol, en Engadine.

La nuit de notre visite dans le village de Scuol, la température extérieure a chuté à -18 degrés.

A l’intérieur de l’igloo, l’atmosphère ne semblait pas beaucoup plus chaude, malgré les efforts de l’hôte des lieux, Adrian Günter, qui a tenté de nous réchauffer à grands coups de vin chaud et de fondue.

Pour s’offrir ce petit frisson, nous avons payé chacun 140 francs suisses la nuit en demi-pension. Inclus le sac de couchage en plumes, conçu pour les expéditions au Pôle Nord.

Du bivouac au village

Adepte de la haute-montagne, Adrian Günter a construit ses premiers igloos parce qu’il jugeait que c’était le meilleur moyen pour bivouaquer en hiver.

Ses amis ont eu envie de partager cette expérience hors du commun. Et c’est ainsi qu’est née l’idée du village.

Depuis sept ans, Adrian Günter construit ses igloos chaque hiver. En principe, il commence en décembre, s’il y a suffisamment de neige.

28 jours de travail

«J’ai lu des livres, demandé des conseils autour de moi, se souvient-il. Et j’ai surtout appris sur le tas.»

«Mon premier igloo mesurait deux mètres de haut. Tout le monde me disait qu’il allait s’effondrer… Il a tenu bon. Alors, j’ai essayé d’en construire un de sept mètres, mais je ne l’ai jamais terminé. Finalement, j’ai dû me contenter d’une version de trois mètres.»

«Pour construire le village, nous avons travaillé 28 jours, poursuit-il. Nous étions trois. Une personne pour tailler les blocs de neige, une autre pour les porter et une pour les assembler.»

Des dortoirs, des suites…

Sa dernière création monumentale: un étroit passage voûté, qui relie les chambres à la cuisine du village.

Pour passer la nuit, on a le choix entre les dortoirs ou les suites pour amoureux.

Plus luxueuses, ces dernières ont un sol en forme de cœur – sculpté dans la neige, bien sûr. Au centre, un sac de couchage (pour deux) repose sur une pile de matelas en mousse, des peaux de mouton et des tapis.

… un dôme et un sauna

Mais la plus grande fierté d’Adrian Günter, c’est la salle à manger. Un dôme de sept mètres de haut qui peut accueillir 40 personnes. Pour le construire, il a fallu plus de mille blocs de neige.

Un peu plus loin, autre espace… Le village sauna. Un endroit bien chaud, avant de rejoindre le nid de glace pour la nuit.

«C’est l’équilibre idéal, commente Adrian Günter. L’occasion d’expérimenter les températures extrêmes…»

swissinfo, Dale Bechtel, Scuol
(traduction et adaptation: Alexandra Richard)

Faits

Si le temps le permet, le village Igloo est ouvert dès Noël jusqu’en avril.
Les prix démarrent à 140 FRS la nuit, par personne, en demi-pension.
Le village peut aussi être loué par des groupes.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×