Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Votations du 4 mars No Billag divise les jeunes

Fichier MP3

Avec l’arrivée de l’ordinateur, puis des téléphones portables et des tablettes, l’utilisation des médias électroniques a évolué. Résultat: la jeune génération a une relation plus distante avec la radio et la télévision traditionnelles. Faut-il dès lors aussi faire évoluer leur mode de financement? Les avis sont très partagés, comme en témoigne notre débat contradictoire entre la libérale-radicale Louise Morand (à gauche sur la photo) et la verte libérale Anaïs Grandjean (à droite).

Un sondage de l’Institut gfs.bern montre qu’un peu plus de la moitié (51%) des jeunes semblent être d’accord avec l’initiative «No Billag». 

Les esprits sont donc assez divisés parmi les moins de 30 ans. En témoigne un débat contradictoire entre deux personnes au profil à première vue assez identique: elles sont toutes les deux femmes, jeunes, étudiantes, engagées en politique et d’orientation libérale. Pourtant, sur l’initiative «No Billag», elles ont un avis diamétralement opposé. 

Contenu externe

twitt de Louise Morand


Contenu externe

twitt d'Anaïs Grandjean

swissinfo.ch est une entreprise qui fait partie de la SSR. Son budget est financé pour moitié par la redevance et pour moitié par la Confédération.

Fin de l'infobox



Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.